Lévétiracétam buvable (KEPPRA et génériques) : surdosages suite à des confusions entre seringues doseuses

Par David PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 3405 lecteurs


Des erreurs médicamenteuses ont été rapportées avec les spécialités antiépileptiques de lévétiracétam 100 mg/mL en solution buvable (KEPPRA et génériques), avec pour conséquence des surdosages en lévétiracétam.

Deux causes principales ont été identifiées : 
  • la délivrance ou l'utilisation d'une présentation contenant une seringue doseuse non adaptée à l'âge du patient. En effet, la solution buvable de lévétiracétam est disponible sous 3 présentations. Chacune de ces présentations est fournie avec une seringue doseuse appropriée à une tranche d'âge :
    • la seringue de 1 mL pour les nourrissons de 1 mois à 6 mois,
    • la seringue de 3 mL pour les enfants de 6 mois à 4 ans, 
    • la seringue de 10 mL pour les enfants à partir de 4 ans, les adolescents et les adultes ;
  • une mauvaise utilisation de la seringue doseuse liée à une incompréhension de la personne administrant le traitement.

Pour limiter ces erreurs, l'ANSM recommande : 
  • aux médecins de toujours prescrire la dose en mg et de préciser l'équivalence en mL ;
  • aux pharmaciens d'être vigilants à l'âge du patient lors de la dispensation de la solution buvable de lévétiracétam, notamment en cas de substitution : seules les spécialités KEPPRA et LEVETIRACETAM ACTAVIS GROUP disposent de présentations avec des seringues doseuses de 1 mL (pour les nourrissons) et de 3 mL (pour les enfants jusqu'à 4 ans) ;
  • aux médecins et aux pharmaciens de bien expliquer aux patients ou à leur entourage les modalités d'administration du médicament, afin d'utiliser correctement la seringue doseuse. Chaque seringue est graduée en mL.

Des mesures sont également prises pour faciliter l'identification de chaque présentation :
  • des codes couleurs et des pictogrammes sur les boîtes et les flacons ;
  • un avertissement pour mentionner clairement la tranche d'âge concernée ;
  • une mention indiquant clairement quelle seringue doseuse doit être utilisée.
Une crise d\'épilepsie se caractérise par une altération fonctionnelle transitoire au sein d\'une région du cerveau ou de sa totalité (illustration).

Une crise d\'épilepsie se caractérise par une altération fonctionnelle transitoire au sein d\'une région du cerveau ou de sa totalité (illustration).


Des surdosages jusqu'à 10 fois la dose recommandée
Des cas de surdosages accidentels en lévétiracétam, jusqu'à 10 fois la dose recommandée, ont été rapportés chez des patients utilisant des spécialités de lévétiracétam 100 mg/mL en solution buvable.

Les enfants de 6 mois à 11 ans sont les principales victimes.  

Ces erreurs médicamenteuses sont majoritairement dues à :
  • la dispensation ou l'utilisation d'une seringue doseuse non adaptée à l'âge du patient ;
  • une incompréhension de la personne administrant le médicament sur la façon de mesurer correctement la dose.

Un princeps, 3 génériques, mais un seul de ces génériques dispose des 3 versions utilisables en fonction de l'âge
En France, il existe 4 spécialités de lévétiracétam en solution buvable à 100 mg/mL :
  • KEPPRA 100 mg/mL solution buvable, médicament référent du groupe générique ;
  • LEVETIRACETAM ACTAVIS GROUP 100 mg/mL solution buvable, générique ;
  • LEVETIRACETAM MYLAN PHARMA 100 mg/mL solution buvable, générique ;
  • LEVETIRACETAM SANDOZ 100 mg/mL solution buvable, générique. 

Seules les spécialités KEPPRA et LEVETIRACETAM ACTAVIS GROUP sont disponibles en 3 présentations, caractérisées par une seringue doseuse de volume différent :
  • flacon avec seringue doseuse de 1 mL pour les nourrissons de 1 mois à 6 mois ;
  • flacon avec seringue doseuse de 3 mL pour les enfants de 6 mois à 4 ans ;
  • flacon avec seringue doseuse de 10 mL pour les enfants à partir de 4 ans, les adolescents et les adultes.

Pour les spécialités LEVETIRACETAM MYLAN PHARMA et LEVETIRACETAM SANDOZ, une seule présentation est disponible, avec une seringue doseuse de 10 mL. Ces présentations génériques ne sont donc adaptées qu'aux patients âgés de 4 ans et plus.

Pour éviter les erreurs, l'ANSM rappelle les consignes de prescription et de dispensation


Prescription en mg, avec équivalence en mL
En cas de prescription de lévétiracétam en solution buvable, le prescripteur doit indiquer sur l'ordonnance :
  • la dose de lévétiracétam en mg,
  • et l'équivalence de cette dose en mL. En effet, les seringues doseuses sont graduées en mL. 
 
Dispensation : attention à la substitution
Lors de la dispensation, les pharmaciens doivent s'assurer que la présentation délivrée contient la seringue doseuse appropriée à l'âge du patient

Une vigilance particulière est nécessaire en cas de substitution par le pharmacien

En effet, comme nous venons de le voir, seules les spécialités KEPPRA et LEVETIRACETAM ACTAVIS GROUP disposent de présentations avec des seringues doseuses adaptées aux nourrissons (seringue de 1 mL) ou aux enfants jusqu'à 4 ans (seringue de 3 mL).

En pratique, si KEPPRA est prescrit chez un enfant de moins de 4 ans, il n'est pas possible de substituer par du LEVETIRACETAM MYLAN PHARMA ou du LEVETIRACETAM SANDOZ. Ces génériques ne contiennent qu'une seringue doseuse de 10 mL.

Le pharmacien doit également s'assurer que la dose en mL est précisée sur l'ordonnance.


Information et explication aux patients
Lors de la prescription et de la dispensation, les modalités d'administration de la solution buvable de lévétiracétam doivent être expliquées aux patients ou à leur entourage

En particulier, il est important de rappeler que la seringue doseuse est graduée en mL.

Seule la seringue doseuse fournie avec le flacon doit être utilisée. Quand le flacon est vide, la seringue doseuse doit être jetée et non conservée.

Des efforts pour mieux identifier les différentes présentations
D'autres mesures sont également annoncées pour permettre une meilleure différenciation des présentations entre elles et éviter les confusions :
  • ajout de codes couleurs et de nouveaux pictogrammes ;
  • indication claire de la tranche d'âge pour laquelle la présentation est prévue, sur la boîte et sur le flacon ;
  • indication claire de la seringue doseuse à utiliser sur la boîte et sur le flacon.

Pour mémoire
KEPPRA et ses génériques sont indiqués en monothérapie dans le traitement des crises partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 16 ans présentant une épilepsie nouvellement diagnostiquée (Cf. VIDAL Recos "Epilepsie de l'adulte" et "Epilepsie de l'enfant").

KEPPRA est aussi indiqué en association :
  • dans le traitement des crises partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte, l'adolescent, l'enfant et le nourrisson à partir de 1 mois présentant une épilepsie ;
  • dans le traitement des crises myocloniques de l'adulte et de l'adolescent à partir de 12 ans présentant une épilepsie myoclonique juvénile ;
  • dans le traitement des crises généralisées tonicocloniques primaires de l'adulte et de l'adolescent à partir de 12 ans présentant une épilepsie généralisée idiopathique.

Pour aller plus loin
Communiqué - Levetiracetam 100 mg/ml, solution buvable (Keppra et génériques): erreurs médicamenteuses liées aux seringues doseuses, ayant entrainé un surdosage (ANSM, 24 mai 2017)
Lettre des laboratoires Arrow, Mylan, Sandoz et UCB Pharma aux professionnels de santé (sur le site de l'ANSM, mai 2017)
 

Sources : Laboratoire Mylan, Laboratoire ARROW GENERIQUES, Laboratoire UCB Pharma, Laboratoire Sandoz, ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-06-22