NULOJIX (belatacept) : tensions d'approvisionnement jusqu'à fin 2017

Par -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 408 lecteurs


Des tensions d'approvisionnement de l'immunosuppresseur NULOJIX (belatacept), indiqué en prévention du rejet du greffon chez les adultes recevant une transplantation rénale, sont annoncées au cours des prochains mois et jusqu'à la fin de l'année 2017.

Cette situation est générée par des contraintes industrielles, suite à une augmentation de la demande de NULOJIX au niveau mondial.

Depuis le 15 mars 2017, la distribution auprès des établissements de santé est contingentée et tient compte des volumes de commandes moyens mensuels de l'établissement constatés sur les 6 derniers mois.
Cette régulation de la distribution s'applique jusqu'à l'ouverture prochaine d'un site internet dédié à l'enregistrement anonyme des patients actuellement traités par NULOJIX.

Concernant les initiations de traitement, chaque demande sera évaluée individuellement. Les patients sans alternatives thérapeutiques et les patients avec greffon néphrolésé d'emblée seront prioritaires.

NULOJIX est indiqué en prévention du rejet du greffon chez les adultes recevant une transplantation rénale (illustration).


Un approvisionnement tendu jusquà fin 2017
L'approvisionnement de l'
immunosuppresseur sélectif NULOJIX 250 mg poudre pour solution à diluer pour perfusion (belatacept) est actuellement sous tension.

Cette situation résulte d'une évolution du processus de fabrication, destinée à faire face à un accroissement de la demande de NULOJIX au niveau mondial.

Elle persistera au cours des
 prochains mois et jusqu'à la fin de l'année 2017

Dans ce contexte, la distribution de NULOJIX est contingentée depuis le 15 mars et jusqu'à l'ouverture prochaine d'un site internet dédié à l'enregistrement de façon anonymisée des patients actuellement traités par ce médicament (Cf. Encadré 1). 
 
Encadré 1 - Les indications de NULOJIX
NULOJIX (belatacept), en association aux corticoïdes et à l'acide mycophénolique (MPA), est indiqué en prévention du rejet du greffon chez les adultes recevant une transplantation rénale.
A ce traitement incluant le bélatacept, il est recommandé d'ajouter un antagoniste des récepteurs de l'interleukine 2 (IL-2) pour l'induction thérapeutique. 

En pratique
Durant cette période transitoire, "l'approvisionnement des établissements de santé est garanti sur la base mensuelle des volumes de commandes moyens de chaque pharmacie à usage intérieur, constatés sur les 6 derniers mois", explique le laboratoire BMS dans un courrier adressé aux professionnels de santé.

Les patients actuellement inclus dans les études cliniques seront considérés comme des patients sous traitement à leur sortie de l'étude concernée.


Concernant les initiations de traitement, elles sont considérées au cas par cas, et justifiées :
  • pour les patients sans alternatives thérapeutiques (contre-indication ou intolérance aux mTOR [sirolimus] et aux anticalcineurines [ciclosporine, tacrolimus], notamment en cas de toxicité rénale sous anticalcineurines),
  • et les patients avec greffon néphrolésé d'emblée.

Pour aller plus loin
NULOJIX 250 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (ANSM, 15 mars 2017)

Lettre d'information du laboratoire aux professionnels de santé (sur le site de l'ANSM, 15 mars 2017)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-03-16