Ulcère de Buruli à São Tomé et Principe

1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 113 lecteurs


Médecine des voyages

Médecine des voyages

A São Tomé et Principe, les autorités sanitaires de l'archipel ont notifié depuis le mois d'octobre 2016 un total de 1094 cas d'ulcère de Buruli sur une population de moins de 200 000 habitants.

L'ulcère de Buruli est une maladie chronique de la peau et des tissus mous provoquant de grands ulcères habituellement sur les jambes ou les bras et pouvant entraîner des déformations et des incapacités permanentes. Il est causé par la bactérie Mycobacterium ulcerans qui produit une toxine unique, la mycolactone, qui provoque des lésions tissulaires et inhibe la réponse immunitaire.

On ignore encore le mode exact de transmission de Mycobacterium ulcerans. La bactérie a été identifiée dans l'eau douce et saumâtre et dans le sol des zones marécageuses. La transmission à l'homme peut se faire par l'intermédiaire d'écorchures de la peau et contact avec l'eau ou le sol contaminés. Certains insectes aquatiques pourraient jouer un rôle dans la transmission.

L'ulcère de Buruli commence souvent par un nodule indolore ou sous forme d'une large zone d'induration indolore ou d'un œdème diffus et indolore des jambes, des bras ou du visage. En l'absence de traitement, ou parfois au cours de l'antibiothérapie, le nodule, la plaque ou l'œdème s'ulcère en quatre semaines et forme alors la lésion classique à bords creusés. Il arrive que l'os soit touché, ce qui entraîne de grosses déformations.

L'ulcère de Buruli a été signalé dans plus de 30 pays, généralement en zone subtropicale

  • en Afrique : au Bénin, Cameroun, Côte d'Ivoire, République démocratique du Congo et Ghana,
  • en Amérique du Sud,
  • en Asie,
  • dans les régions du Pacifique occidental.

L'ulcère de Buruli a été signalé chez des voyageurs porteurs de blessures cutanées au retour d'une zone où la maladie est endémique.

Il est recommandé de se protéger la peau lors des activités récréatives dans les zones infectées par le port de vêtements longs et l'utilisation de répulsifs anti-insectes. Les coupures et les abrasions doivent être rapidement nettoyées et désinfectées.

Source : Promed.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-07-18

Archives des Vidal News