Conciliation médicamenteuse : après avoir vérifié son utilité, la HAS publie un guide et des outils pratiques

Par Stéphane KORSIA-MEFFRE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 5035 lecteurs


La conciliation des traitements médicamenteux est une démarche de prévention et d’interception des erreurs médicamenteuses qui repose sur la transmission et le partage des informations complètes et exactes des traitements du patient entre les professionnels de santé, à tous les points de transition de son parcours de soins.
 
Suite à l’étude Med’Rec qui a montré que cette pratique est efficace, la Haute autorité de santé vient de publier un guide pour sa mise en œuvre dans les établissements de santé, ainsi que de nombreux modèles de documents pratiques à adapter et utiliser à tous les stades de la conciliation médicamenteuse.
 
La HAS rappelle également la ressource majeure que constituent les patients et leur entourage pour contribuer à la qualité et la sécurité de leur parcours de soins, tant dans le recueil des informations médicamenteuses que dans la coordination des différents acteurs de ce parcours.

Avec l’avènement programmé du dossier médical partagé, désormais sous l'égide de l'Assurance Maladie, le rôle des patients et de leur entourage dans la mise en place de pratiques de conciliation médicamenteuse sera très probablement moteur.
La HAS publie des outils pratiques pour mettre en place la conciliation médicamenteuse

La HAS publie des outils pratiques pour mettre en place la conciliation médicamenteuse


La conciliation médicamenteuse, efficace et déjà mise en oeuvre systématiquement dans plusieurs pays
En septembre 2015, la HAS a rendu publics les résultats de l'enquête Med'Rec (pour Medication Reconciliation en anglais) qui avait pour objectif de prévenir et corriger les erreurs médicamenteuses grâce à l'obtention d'une liste exhaustive de tous les médicaments pris ou à prendre par le patient avant son hospitalisation, qu'ils soient prescrits par le médecin ou pris en automédication.

Cette procédure appelée « conciliation médicamenteuse » est déjà systématique au Canada et dans certains pays européens.
 
Pratiquer la conciliation médicamenteuse à tous les points de transition du parcours de soins
Selon la HAS, "la conciliation des traitements médicamenteux est un processus formalisé qui prend en compte, lors d'une nouvelle prescription, tous les médicaments pris et à prendre par le patient.

Elle associe le patient, repose sur le partage d'informations et sur une coordination pluriprofessionnelle.

Elle prévient ou corrige les erreurs médicamenteuses en favorisant la transmission d'informations complètes et exactes sur les médicaments du patient, entre professionnels de santé aux points de transition que sont l'admission, la sortie et les transferts". 

Il s'agit d'une démarche principalement menée par les établissements de santé et médico-sociaux mais qui implique fortement les professionnels de soins de ville, les patients, leur entourage et les aidants.
 
L'enquête Med'Rec, première pierre vers la généralisation de la conciliation médicamenteuse
Menée dans 9 établissements pendant 5 ans sur 27 447 patients de plus de 65 ans, l'enquête Med'Rec a révélé que la conciliation médicamenteuse avait permis d'établir plus de 46 000 divergences médicamenteuses (écart entre le bilan médicamenteux établi à l'admission et la prescription en cours).


Med'Rec, montre près d'une erreur médicamenteuse par patient, résultats en ligne avec une étude locale précédente
Au total, plus de 21 000 erreurs médicamenteuses (oublis, erreurs, omissions) ont été repérées - quasiment une par patient.

Dans son bilan, la HAS estimait que 5 % de ces erreurs (environ 1 000) auraient pu avoir des conséquences cliniques graves.

Ces résultats sont en ligne avec ceux du CH de Lunéville qui, dans le cadre du programme MEDISIS, a identifié en une seule année 2 200 erreurs médicamenteuses auprès de 1 500 patients, dont 90 qui auraient pu avoir des conséquences graves (voir notre article sur ce programme).
 
Un guide et des outils pour implémenter la conciliation médicamenteuse afin de réduire ces erreurs
Dans le prolongement de l'enquête Med'Rec et du besoin soulevé de réduire ces erreurs, la HAS vient de publier un guide ainsi qu'une batterie d'outils et de mises en situation éprouvés par les professionnels de santé qui ont pour objectif de sensibiliser et d'accompagner à la conciliation des traitements médicamenteux, en favorisant sa mise en œuvre progressive et en facilitant son déploiement par la mise à disposition.

Ces outils sont destinés aux établissements de santé, mais aussi aux professionnels de santé de ville, voire aux patients ou à leurs représentants associatifs. Ils n'ont pas vocation à être opposables. Il appartiendra à chaque établissement de santé de s'approprier les différentes propositions et de les adapter à son organisation.
 
Des objectifs tournés autour de la prévention des erreurs médicamenteuses et des réhospitalisations
En publiant ces outils sur la conciliation des traitements médicamenteux, la HAS espère :
  • une réduction des erreurs médicamenteuses telles que l'interruption inappropriée des médicaments du domicile lors de l'admission du patient, le changement erroné des doses ou des formes galéniques ou des modalités d'administration, la duplication des principes actifs, la poursuite ou l'ajout indu de médicaments, l'absence de reprise des traitements habituels du patient à sa sortie, etc. ;
  • une diminution du recours à l'hospitalisation (passages aux urgences et  réhospitalisations non programmées) grâce à l'action conjuguée de la conciliation des traitements médicamenteux et d'autres programmes tel l'accompagnement thérapeutique du patient à sa sortie ;
  • une continuité médicamenteuse, avec la poursuite de la conciliation des traitements médicamenteux réalisée en secteur de ville.
 
Les 4 séquences essentielles de la conciliation médicamenteuse
Le guide de la HAS distingue quatre temps dans la pratique de la conciliation médicamenteuse.
  • Recueillir les informations sur les médicaments pris (y compris en automédication) et sur l'adhésion thérapeutique du patient, à chaque point de transition.
  • Synthétiser ces informations sous la forme d'un bilan médicamenteux.
  • Valider la production et de le contenu de ce bilan médicamenteux et attester de sa faisabilité.
  • Partager et exploiter le bilan médicamenteux afin de servir la démarche diagnostique, optimiser la prescription, la dispensation et l'administration, et améliorer l'information du patient et de son entourage.
 
Les outils mis à disposition pour pratiquer la conciliation médicamenteuse
Pour chacune des quatre séquences définies ci-dessus, la HAS met des outils pratiques à la disposition des professionnels de santé intéressés.

Par exemple, un guide d'entretien avec le patient, un modèle de fiche de recueil des médicaments par source d'information, des modèles de fiche de conciliation médicamenteuse à l'admission ou à la sortie, des exemples de fiche de liaison ville-hôpital, des mises en situation à divers points de transition à l'admission ou à la sortie (hospitalisation en gériatrie, admission aux urgences ou en HAD, etc.).
 
Le rôle essentiel du patient et de son entourage dans la conciliation médicamenteuse
Pour la HAS, le patient et son entourage sont une ressource potentielle majeure pour contribuer à la qualité et la sécurité de son parcours de soins. À ce jour, ils sont  insuffisamment considérés comme pouvant apporter des informations, mais cet a priori devrait diminuer lorsque le patient accédera à son dossier médical et l'alimentera.

Pour les experts de la HAS, on peut espérer que la pratique de la conciliation médicamenteuse contribuera non seulement à une meilleure information du patient et de son entourage, mais également une plus grande prise de conscience du patient sur les discordances que génère la complexité de son parcours de soins, et le signalement plus fréquent des effets indésirables survenus au cours de son traitement.

Si c'est le cas, les patients ayant bénéficié d'une conciliation de leurs traitements médicamenteux seront probablement les premiers promoteurs de la démarche auprès des divers professionnels de santé qui interviennent dans leur parcours de soins.
 
Pour aller plus loin
 
Le guide de la HAS sur la conciliation médicamenteuse
« Mettre en œuvre la conciliation des traitements médicamenteux en établissement de santé », guide de la HAS, décembre 2016.
 
Les différents outils pratiques de conciliation médicamenteuse mis en ligne par la HAS
 
Les résultats de l'enquête Med'Rec
« Rapport d'expérimentation sur la mise en œuvre de la conciliation des traitements médicamenteux par neuf établissements de santé français », HAS, septembre 2015.

Le programme MEDISIS du CH de Lunéville

Sur VIDAL.fr : 

Le 1er Prix VIDAL Hôpital attribué au programme MEDISIS d'accompagnement thérapeutique des seniors (février 2015)

Sources : HAS (Haute Autorité de Santé)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-04-20