Aggravation des pénuries en vaccins contre l’hépatite A

Par Morvan JACQUES -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 625 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Les laboratoires GlaxoSmithKline et MSD Vaccins ont fait part de tensions d'approvisionnement concernant les vaccins contre l'hépatite A.

Les laboratoires Sanofi Pasteur et MSD ont mis fin à leur co-entreprise depuis le début de l'année et ont repris la distribution des vaccins leur appartenant.

Le vaccin Havrix 1440 (GlaxoSmithKline) est en rupture de stock depuis le mois de mars 2015. Sa date de remise à disposition reste indéterminée.

Le vaccin Vaqta 50 est en tension d'approvisionnement depuis le mois de février 2016. Il est maintenant en rupture de stock sur le marché de ville et sa distribution est contingentée sur le marché des collectivités (hôpitaux, centres de vaccination...).

Il faut noter que le vaccin Avaxim (Sanofi Pasteur) est également en rupture de stock.

Le Haut Conseil de la santé publique avait publié en mai 2016 des recommandations liées à cette situation de pénurie en vaccins contre l'hépatite A :

  • Toute nouvelle vaccination initiée durant la période de pénurie se fait par une seule dose. L'administration de la seconde dose ne sera envisagée qu'après le retour à la normale de l'approvisionnement, en respectant l'Autorisation de mise sur le marché (AMM) actuelle des différents vaccins.
  • Les personnes ayant déjà reçu une dose de vaccin et qui vont se retrouver en situation d'exposition au virus de l'hépatite recevront une seconde dose que lors du retour à la normale de l'approvisionnement.
  • Les personnes immunodéprimées ayant déjà reçu une dose de vaccin et qui vont se retrouver en situation d'exposition au virus de l'hépatite A pourront recevoir une seconde dose. En effet, la persistance de l'immunité après une seule dose est incertaine dans leur cas.
  • Les personnes ayant déjà reçu deux doses de vaccin (quel que soit le délai entre les deux doses) ne recevront pas de rappel, même s'ils sont à nouveau en situation d'exposition.

Le Haut Conseil de la santé publique avait également recommandé de vacciner en priorité :

  • Les enfants âgés d'un an et plus, nés de parents issus de pays de haute endémicité de l'hépatite A.
  • Les personnes de l'entourage d'un ou plusieurs cas confirmés.
  • Les voyageurs âgés d'un an et plus, en cas de risque élevé d'exposition à l'hépatite A. 
  • Les personnes immunodéprimées exposées.
  • Les patients atteints de mucoviscidose ou d'une pathologie hépatobiliaire et susceptibles d'évoluer vers une hépatopathie chronique.
  • Les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes exposés et non immunisés.

Il est par ailleurs déconseillé :

  • D'utiliser une double dose de vaccin pédiatrique pour vacciner un adulte. Cette pratique non conforme risque en outre d'entrainer une pénurie en vaccins pédiatriques.
  • D'utiliser les vaccins combinés hépatite A-hépatite B (Twinrix), dont les stocks ne sont pas importants. 

 Source : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-06-22