L'Agence nationale de sécurité du médicament rappelle que les médicaments homéopathiques ne peuvent se substituer aux vaccins grippaux

Par Burelle FLAVIE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 599 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Le 24 novembre 2016, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié sur son site internet un point d'information concernant les médicaments homéopathiques à visée anti-grippale afin de préciser les modalités d'utilisation de ces médicaments dans le contexte actuel de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière.

Un médicament homéopathique est un médicament qui contient à très petites doses, grâce à de multiples dilutions, la substance qui, à doses plus élevées, déclencherait l'apparition de symptômes chez une personne en bonne santé.

Il existe deux types de médicaments homéopathiques bénéficiant d'une Autorisation de mise sur le marché (AMM) :

  • Les médicaments homéopathiques unitaires contenant des souches homéopathiques diluées qui n'ont pas d'indications thérapeutiques et pour lesquels il revient aux professionnels de santé d'en déterminer l'indication et la posologie (exemple : granules influenzinum 9 CH) ;
  • Les spécialités homéopathiques qui ont une indication thérapeutique, notamment dans la prévention ou le traitement de l'état grippal (exemple Oscillococcinum).

Dans tous les cas, ces médicaments ne sont pas des vaccins et ne peuvent se prévaloir de la désignation de « vaccins homéopathiques ».

D'autre part, l'ANSM rappelle que seule l'utilisation des vaccins grippaux est recommandée pour la prévention de la grippe (avis du 24 novembre 2006). En France, trois vaccins grippaux inactivés sont commercialisés et pris en charge par l'Assurance maladie pour les personnes éligibles, selon les recommandations du Haut Conseil de la santé publique : Influvac, Vaxigrip et Immugrip et (ce dernier connaissant des difficultés d'approvisionnement). Le vaccin contre la grippe Fluenz Tetra, vaccin vivant atténué administré par voie nasale destiné aux enfants âgés de 2 à 17 ans révolus, n'est disponible en France que sur prescription médicale et n'est pas remboursé par l'assurance maladie.

Les vaccins grippaux bénéficiant d'une AMM ont une efficacité prouvée dans la prévention de la morbidité et de la mortalité liées à la grippe dans les populations à risque. En revanche, l'AMM octroyée aux médicaments homéopathiques ne nécessite pas l'existence de preuves de leur efficacité scientifiquement établies.

L'utilisation de ces médicaments homéopathiques à la place du vaccin grippal constitue une perte de chance pour ces personnes.

En conséquence, les médicaments homéopathiques ne peuvent se substituer à ces vaccins dans cette indication, notamment pour les personnes appartenant à des groupes pour lesquels cette vaccination est recommandée.

L'efficacité de la stratégie vaccinale contre la grippe saisonnière dépend de l'efficacité du vaccin mais aussi de la couverture vaccinale contre la grippe. La promotion de cette vaccination par les professionnels de santé et particulièrement les pharmaciens est donc primordiale, en particulier chez les personnes âgées de 65 ans et plus ou souffrant d'une affection chronique.

Source : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. 

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-07-20

Archives des Vidal News