TRIELLA (éthinylestradiol, noréthistérone) : arrêt de commercialisation effectif

Par Isabelle COCHOIS -
1
2
3
4
5
4.8
(4 notes)
vu par 10776 lecteurs


Annoncé depuis plusieurs mois, l'arrêt de commercialisation de TRIELLA comprimé (éthinylestradiol, noréthistérone), est effectif depuis le 15 novembre 2016.

Dernière pilule de 1re génération, c
e contraceptif hormonal triphasique restera disponible en pharmacies et chez les grossistes répartiteurs jusqu'à écoulement des stocks résiduels.

Les patientes doivent être informées de cet arrêt de commercialisation afin qu'une autre contraception soit envisagée en concertation avec leur médecin.
TRIELLA était la dernière pilule de première génération encore commercialisée (illustration)

TRIELLA était la dernière pilule de première génération encore commercialisée (illustration)


Arrêt de commercialisation au 15 novembre et fin de délivrance à écoulement des stocks
Le laboratoire Janssen-Cilag a confirmé l'arrêt de commercialisation du contraceptif oral combiné TRIELLA comprimé annoncé depuis plusieurs mois.

Depuis le 15 novembre 2016, le laboratoire ne distribue plus TRIELLA mais les unités restantes sur le marché peuvent continuer à être délivrées aux patientes jusqu'à écoulement des stocks encore présents en pharmacies et chez les grossistes répartiteurs.

Le laboratoire indique que sa décision intervient dans le cadre de l'évaluation continue de son portefeuille de produits. TRIELLA était commercialisé en France depuis 1984.


Informer les patientes et envisager une autre contraception
Les femmes qui utilisent une contraception par TRIELLA
doivent être informées de cet arrêt de commercialisation et de l'indisponibilité prochaine de ce médicament.

Il est recommandé aux prescripteurs de ne plus initier de nouveaux traitements avec ce contraceptif et de réévaluer les traitements en cours.

A l'officine, les pharmaciens sont invités à orienter les patientes vers leur médecin afin d'envisager la prescription d'une autre contraception
 [CfVIDAL Reco "Contraception": vous munir de vos identifiants (login, mot de passe) pour visualiser l'arbre décisionnel].

Quelles alternatives thérapeutiques ?
Selon la HAS, "La méthode contraceptive doit être adaptée à chaque femme et choisie par et avec elle, en fonction de sa réalité quotidienne et des éventuelles contre-indications. La méthode choisie peut évoluer au fil de la vie et des situations rencontrées par la femme et/ou le couple."

Lorsqu'une contraception orale est choisie, la prescription de pilules de 1re génération (noréthistérone) ou de 2e génération (lévonorgestrel ou norgestrel) contenant moins de 50 µg d'éthinylestradiol est recommandée en 1re intention (Fiche de bon usage, HAS, novembre 2012).

Parmi ces contraceptifs oraux, TRIELLA est la dernière pilule de 
1re génération : elle associe 35 µg d'éthinylestradiol et du noréthistérone à raison de 0,5 mg dans les comprimés blancs, 0,75 mg dans les comprimés orange pâle, 1 mg dans les comprimés orange

Les pilules de 2e génération (éthinylestradiol + lévonorgestrel ou norgestrel) et les autres moyens de contraceptions disponibles sont décrits dans la Reco VIDAL "Contraception" - Rubrique Traitements.

Pour aller plus loin
Contraceptifs oraux combinés (COC) et risque de thrombose veineuse : Préférer les pilules de deuxième génération contenant du lévonorgestrel (ANSM, décembre 2012)
BON USAGE DU MÉDICAMENT Contraceptifs oraux estroprogestatifs : préférez les «pilules» de 1re ou 2e génération (HAS, novembre 2012)
Avis de la Commission de la transparence (HAS, 29 avril 2015)

Sources : Laboratoire Janssen

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-05-23

Archives des Vidal News