Un nouvel arrêté fixe la liste des vaccinations que les sages-femmes sont autorisées à pratiquer

Par Nicand ELISABETH -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 495 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Le décret N° 2016-743 du 6 juin 2016, rapporté dans cette nouvelle, autorisait les sages-femmes le droit de prescrire et de pratiquer les vaccinations de l'entourage du nourrisson, dès la grossesse de la mère et dans les huit semaines suivant l'accouchement.

La liste des vaccins que les sages-femmes sont autorisées à pratiquer chez les femmes et l'entourage du nourrisson était fixée par les arrêtés du 8 août 2016 et du 12 août 2016 modifiant l'arrêté du 22 mars 2005.

L'arrêté modifié du 22 mars 2005 (incluant les deux arrêtés modificatifs de 2016) a été abrogé et remplacé par un seul texte législatif : l'arrêté du 10 octobre 2016.

Sur le plan pratique, il n'y a pas de changement dans l'exercice des compétences des sages-femmes.

Chez les femmes, les sages-femmes sont autorisées à pratiquer les vaccinations contre :

  • 1. La rubéole, la rougeole et les oreillons.
  • 2. Le tétanos.
  • 3. La diphtérie.
  • 4. La poliomyélite.
  • 5. La coqueluche.
  • 6. L'hépatite B.
  • 7. La grippe.
  • 8. Le papillomavirus humain.
  • 9. Les infections invasives à méningocoque C.
  • 10. La varicelle.

Chez les nouveau-nés, les sages-femmes sont autorisées à pratiquer les vaccinations suivantes :

  • 1. Vaccination par le BCG.
  • 2. Vaccination contre l'hépatite B en association avec des immunoglobulines spécifiques anti-HBs chez le nouveau-né de mère porteuse de l'antigène HBs.
  • 3. Vaccination contre l'hépatite B des nouveau-nés à Mayotte et en Guyane, selon le calendrier vaccinal en vigueur dans ces collectivités territoriales.

Chez les personnes de l'entourage de l'enfant ou de l'entourage de la femme enceinte, les sages-femmes sont autorisées à pratiquer les vaccinations contre :

  • 1. La rubéole, la rougeole et les oreillons.
  • 2. Le tétanos.
  • 3. La diphtérie.
  • 4. La poliomyélite.
  • 5. La coqueluche.
  • 6. L'hépatite B.
  • 7. La grippe.
  • 8. Les infections invasives à méningocoque C.
  • 9. Les infections invasives à Haemophilus Influenzae de type b.

Ce nouveau texte législatif rend bien compte de la place majeure occupée par les sages-femmes dans le suivi vaccinal des femmes (ce qui était pris en compte depuis plusieurs années) mais aussi des personnes de l'entourage des nourrissons et des femmes enceintes (ce qui est nouveau en 2016).

Source : Journal Officiel du 19 octobre 2016.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-09-14

Archives des Vidal News