Les vaccins contre la grippe pour l'hiver austral 2017 incluront une nouvelle souche de virus A(H1N1)

Par Morvan JACQUES -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 390 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié dans un rapport daté du 29 septembre 2016 et révisé le 6 octobre 2016 les recommandations concernant la composition du vaccin grippal qui sera utilisé dans l'hémisphère sud (incluant Mayotte et La Réunion) durant l'hiver austral 2017.

Dans la nomenclature utilisée pour définir les souches vaccinales contenues dans les vaccins, on trouve dans l'ordre la lettre (A ou B) désignant le type de virus grippal, le lieu d'isolement de la souche virale, le numéro de la souche, l'année d'isolement puis, pour les virus de type A uniquement, le sous-type (combinaison de deux antigènes, la neuraminidase N et l'hémagglutinine H). Les virus grippaux de type B sont répartis entre deux lignées différentes, appelées Victoria et Yamagata.

Les virus grippaux, notamment ceux de type A, ont la propriété de muter facilement. Ainsi, de nouveaux virus apparaissent chaque année et il faut adapter les vaccins grippaux aux modifications rapportées pour que leur efficacité soit aussi élevée que possible. 

Entre janvier et août 2016, une activité grippale d'intensité variable a été rapportée en Afrique, dans les Amériques, en Asie, en Europe et en Océanie. Les principaux virus de la grippe en circulation étaient des virus A(H1N1)pdm09 et B, les virus A(H3N2) étant responsables de quelques épidémies. Dans l'hémisphère nord, l'activité grippale a été élevée de janvier à avril-mai ; elle a ensuite diminué, à l'exception de plusieurs pays dans les Amériques et en Asie. Dans l'hémisphère sud, l'activité grippale est restée faible  jusqu'en mars ; puis elle est devenue modérée à élevée dans certains pays.

Compte tenu des caractéristiques antigéniques et génétiques des virus grippaux ayant circulé au cours des mois précédents, seule la souche de virus grippal A(H1N1) sera modifiée cette année.

Ainsi, l'OMS recommande pour les vaccins trivalents :

  • Pour le virus A(H1N1), une souche dérivée du virus A/Michigan/45/2015 (H1N1)pdm09 (au lieu de la souche A/California/7/2009 (H1N1)pdm09 qui était utilisée depuis la pandémie de grippe de 2009) ;
  • Pour le virus A(H3N2), une souche dérivée du virus A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2), comme en 2016 ;
  • Pour le virus B, une souche dérivée du virus B/Brisbane/60/2008, appartenant à la lignée Victoria, comme en 2016 également.

Depuis quelques années, l'OMS recommande l'ajout d'une deuxième souche de virus grippal B dans les vaccins grippaux, appartenant à la deuxième lignée de virus B, afin d'étendre leur efficacité contre les virus de ce type.

Pour ces vaccins quadrivalents, l'OMS recommande comme l'année dernière d'inclure pour l'hémisphère sud la souche B/Phuket/3073/2013, de la lignée Yamagata. Comme nous l'avons annoncé dans une nouvelle précédente, en France, le seul vaccin quadrivalent qui sera disponible sera le vaccin FLUENZ TETRA, administré par voie nasale et destiné aux enfants âgés de 2 à 17 ans révolus. Ce vaccin sera délivré sur prescription médicale au prix de 34 euros, non remboursés par l'assurance maladie, même pour les enfants éligibles aux recommandations vaccinales. Il n'y aura pas de vaccin FLUARIX ni de vaccin FLUARIXTETRA pour la campagne de vaccination grippale 2017 en France. Au total, seuls trois vaccins grippaux seront disponibles et remboursés par l'assurance maladie : IMMUGRIP, INFLUVAC et VAXIGRIP.

La campagne de vaccination contre la grippe devrait être lancée à Mayotte et à La Réunion en avril 2016.

Source : Organisation mondiale de la santé.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-09-14

Archives des Vidal News