ETOPOPHOS (étoposide) : rupture totale d'approvisionnement pendant 1 an

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1374 lecteurs


L'antinéoplasique immunosuppresseur ETOPOPHOS 100 mg lyophilisat pour usage parentéral (phosphate d'étoposide) est en rupture totale d'approvisionnement jusqu'en juillet 2017.

La distribution de cette spécialité hospitalière est strictement contingentée depuis le 1er juin.

Le stock encore disponible devrait permettre de garantir les traitements jusqu'en septembre 2016, date estimée de l'épuisement des stocks.


Des 
alternatives thérapeutiques à base d'étoposide existent.
L'étoposide inhibe l'entrée en mitose (prophase) des cellules tumorales (illustration).

L'étoposide inhibe l'entrée en mitose (prophase) des cellules tumorales (illustration).


Une rupture totale d'approvisionnement pour une durée de 1 an
Les pharmaciens hospitaliers sont informés d'une rupture totale d'approvisionnement d'ETOPOPHOS 100 mg lyophilisat pour usage parentéral (phosphate d'étoposide) jusqu'en juillet 2017.

Un stock de cet antinéoplasique immunosuppresseur reste encore disponible : à ce jour, il devrait permettre de garantir les traitements jusqu'en septembre 2016, date estimée de l'épuisement des stocks.

En pratique : un contingentement strict
Depuis le 1er juin 2016, la distribution d'ETOPOPHOS est strictement contingentée.

Afin de préserver le plus longtemps possible le stock restant, il est demandé aux pharmaciens hospitaliers et aux prescripteurs de limiter strictement l'utilisation de ce médicament.

Des alternatives thérapeutiques à base d'étoposide existent (Cf. Médicaments contenant la substance active seule).

Pour toute information complémentaire, le laboratoire invite les professionnels de santé à contacter le service des marchés :
  • au 0810 062 062 (prix d'une communication locale),
  • ou par fax : 01 58 83 80 33
  • ou par courriel : marchefrance.pharma@bms.com 

Les questions d'ordre médical sont à adresser au service d'information médicale :
  • au 01 58 83 84 96
  • ou par courriel : infomed@bms.com
  • ou par fax au 01 58 83 66 98.

Pour mémoire
Le phosphate d'étoposide a démontré son activité en monochimiothérapie ; toutefois, il est habituellement utilisé en association dans les protocoles de polychimiothérapie dans :
  • les carcinomes embryonnaires du testicule,
  • les cancers bronchiques à petites cellules,
  • les lymphomes malins hodgkiniens et non hodgkiniens,
  • les leucémies aiguës : dans le traitement d'induction de la rémission complète des formes en rechute, et dans certaines modalités de traitement d'entretien de la rémission complète,
  • les choriocarcinomes placentaires,
  • les cancers du sein antérieurement traités,
  • les cancers bronchiques non à petites cellules.

Pour les lymphomes malins hodgkiniens et non hodgkiniens ainsi que pour les leucémies aiguës, ETOPOPHOS peut être également utilisé dans des protocoles d'intensification thérapeutique.

L'activité immunosuppressive d'ETOPOPHOS administré seul dans la prévention du rejet de greffe n'est pas documentée.

Sources : Laboratoire Bristol-Myers Squibb

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-09-12

Archives des Vidal News