TEGLUTIK 5 mg/mL : nouvelle spécialité de riluzole en suspension buvable

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 7983 lecteurs


TEGLUTIK 5 mg/mL suspension buvable est une nouvelle spécialité de riluzole, indiquée chez les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA), afin de prolonger la durée de vie ou retarder le recours à la ventilation mécanique assistée.

TEGLUTIK est un médicament hybride dont le référent est RILUTEK 50 mg comprimé pelliculé. Il s'en différencie par sa formulation galénique en solution buvable.

Sa prescription initiale annuelle est réservée aux spécialistes en neurologie.

La posologie quotidienne de TEGLUTIK est de 50 mg de riluzole 2 fois par jour, ce qui correspond à 2 prises de 10 mL de suspension buvable par jour.
TEGLUTIK est administré à l'aide de la seringue graduée
en ml jusqu'à 10 ml, fournie avec le flacon. 

Une surveillance hépatique est nécessaire avant et pendant le traitement.

TEGLUTIK est remboursable à 65 % et agréé aux collectivités. Son prix de vente s'élève à 

89,32 € TTC (1 flacon de 300 ml + 1 seringue graduée).
La sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot, est une maladie neurodégénérative des motoneurones de l'adulte (illustration).

La sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot, est une maladie neurodégénérative des motoneurones de l'adulte (illustration).


Le riluzole, seule molécule disposant d'une AMM dans la sclérose latérale amyotrophique
TEGLUTIK 5 mg/mL suspension buvable est une nouvelle spécialité de riluzole, indiquée pour prolonger la durée de vie ou pour retarder le recours à la ventilation mécanique assistée chez les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA).

A ce jour, le riluzole est la seule molécule disposant d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique. 

Déjà disponible en France sous forme de comprimés (RILUTEK 50 mg comprimé pelliculé et ses génériques), le riluzole l'est désormais sous une autre formulation galénique en suspension buvable, avec TEGLUTIK 5 mg/mL suspension buvable

TEGLUTIK, médicament hybride de RILUTEK sous forme buvable
TEGLUTIK 5 mg/mL suspension buvable est un médicament hybride de RILUTEK 50 mg comprimé pelliculé.

A ce titre, l'efficacité et la tolérance de TEGLUTIK dans la SLA reposent sur les données bibliographiques disponibles pour le riluzole (Cf. Avis de la Commission de la transparence du 13 avril 2005) selon lesquelles le riluzole augmente la survie des patients atteints de SLA
La définition de la survie était : patient vivant, non intubé pour ventilation mécanique assistée et non trachéotomisé.
Aucune action thérapeutique du riluzole sur les fonctions motrices, la fonction respiratoire, les fasciculations, la force musculaire et les symptômes moteurs n'a été mise en évidence.
Le rizulose n'a pas montré d'effet bénéfique aux stades avancés de la SLA.

Selon la Commission de la transparence, le service médical rendu par RILUTEK restait important dans son indication lors du renouvellement de son inscription sur la liste des spécialités remboursables (avis du 17 septembre 2014), "malgré une quantité d'effet faible, compte tenu de la gravité de la pathologie et de l'absence d'alternative".

Riluzole : bioéquivalence entre la solution buvable et le comprimé
Aucune étude clinique d'efficacité et de tolérance n'a été réalisée avec TEGLUTIK par le laboratoire mais une étude de bioéquivalence (étude CRO-PK-11-251) entre le riluzole en suspension buvable et en comprimé pelliculé ayant inclus 50 patients (Cf. Avis de la Commission de la transparence du 16 septembre 2015).

Cette étude a démontré la bioéquivalence entre les 2 formes pharmaceutiques de riluzole en termes d'exposition totale (AUC0-t et AUC0-infini) avec, en revanche, une absorption du riluzole en suspension buvable plus rapide qu'en comprimé (Cmax environ 20 % plus élevée).

En termes de tolérance, il résulte de cette différence que, par rapport à la forme comprimé, '"Un risque plus élevé d'événements indésirables ne peut pas être exclu, en rapport avec la dose ou l'exposition au riluzole (par exemple vertiges, diarrhée, asthénie et augmentation de l'ALT)", comme précisé dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) de TEGLUTIK (Cf. Monographie VIDAL - Rubrique Effets indésirables).

TEGLUTIK en pratique
Le traitement par TEGLUTIK ne doit être instauré que par des praticiens spécialistes expérimentés dans la prise en charge des maladies du motoneurone
Sa prescription initiale annuelle réservée aux spécialistes en neurologie.


La posologie quotidienne de riluzole recommandée chez l'adulte ou la personne âgée est de 100 mg répartie en 2 prises de 50 mg, correspondant à 10 mL de TEGLUTIK 2 fois par jour. Les prises sont espacées de 12 heures. 
Le RCP ne fournit pas de recommandations particulières en cas de passage de la forme comprimé de riluzole à la forme buvable, ou l'inverse.
 
  • Une suspension prête à l'emploi
La suspension buvable de TEGLUTIK est prête à être administrée. Il est inutile de la diluer dans un liquide.
L'administration est réalisée avec la seringue graduée fournie avec le flacon. Cette seringue permet d'administrer une quantité maximale de 10 mL de suspension (50 mg de riluzole). 
La suspension doit être agitée à la main (par retournement) au moins 30 secondes avant d'être prélevée. 

Un flacon de 300 mL correspond à 15 jours de traitement à la posologie de 20 mL par jour.
Après la première ouverture du flacon, la conservation est de 15 jours.
 
  • Surveillance hépatique : avant et pendant le traitement
Le riluzole expose à un risque hépatique (hépatite), imposant un contrôle du taux des transaminases sériques avant et pendant le traitement.

TEGLUTIK est contre-indiqué en cas de maladie hépatique ou si le taux de transaminases est supérieur à 3 fois la limite supérieure de la normale avant la mise en route du traitement.

Si le traitement est instauré, un dosage mensuel des ALAT doit être réalisé pendant les 3 premiers mois, puis tous les 3 mois pendant la première année et périodiquement ensuite. L'élévation du taux d'ALAT pendant le traitement nécessite des contrôles plus fréquents.

Outre le risque hépatique, la surveillance doit prendre en compte :
  • le risque de neutropénie :
    • en présence de maladie fébrile, un contrôle de la numération formule sanguine doit être réalisé, 
    • une neutropénie impose l'arrêt du traitement par riluzole ;
  • le risque de pneumopathie interstitielle :
    • une radiographie pulmonaire doit être réalisée en présence de symptômes respiratoires (toux sèche et/ou dyspnée),
    • le traitement par riluzole doit être arrêté en cas de suspicion de pneumopathie interstitielle.

Identité administrative 
  • Liste I
  • Prescription initiale annuelle réservée aux spécialistes en neurologie
  • Flacon de 300 mL avec seringue pour administration orale graduée en mL jusqu'à 10 mL + adaptateur, CIP 3400927566011
  • Prix public TTC = 89,32 euros
  • Remboursable à 65 % (Journal officiel du 1er avril 2016 - texte 28)
  • Agrément aux collectivités (Journal officiel du 1er avril 2016 - texte 29)
  • Laboratoire Effik

Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence (HAS, 16 septembre 2015)
 

Sources : J.O. (Journal Officiel), HAS (Haute Autorité de Santé), ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News