NEOSYNEPHRINE FAURE collyre (phényléphrine) : nouveau dosage à 2,5 % en récipient unidose

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
3.0
(1 note)
vu par 3644 lecteurs


Une présentation supplémentaire du collyre mydriatique NEOSYNEPHRINE FAURE (phényléphrinedosée à 2,5 % de phényléphrine est disponible.
Ce nouveau dosage est présenté en récipient unidose.  


NEOSYNEPHRINE FAURE 2,5 % dispose des mêmes indications que les dosages à 5 % et à 10 %, à savoir l'obtention d'une mydriase.
Il peut de plus être utilisé en pédiatrie, chez le prématuré, le nourrisson, l'enfant et l'adolescent.

Cette présentation n'est pas remboursable.
La phényléphrine est un sympathomimétique alpha utilisé en ophtalmologie pour obtenir une mydriase (illustration).

La phényléphrine est un sympathomimétique alpha utilisé en ophtalmologie pour obtenir une mydriase (illustration).


NEOSYNEPHRINE FAURE 2,5 % collyre en solution est une nouvelle présentation de collyre à base de phényléphrine (mydriatique sympathomimétique alpha), en complément de NEOSYNEPHRINE FAURE 5 % et 10 %.
Elle est présentée en récipient unidose de 0,4 ml contenant 10 mg de principe actif.

A noter
Une unidose de 0,4 ml contient en moyenne 13 gouttes de collyre.
Une goutte contient en moyenne 0,75 mg de phényléphrine.

Le récipient unidose est à usage unique. Il doit être jeté immédiatement après usage.
 
Comme les dosages à 5 % et 10 %, NEOSYNEPHRINE FAURE 2,5 % collyre en solution est indiqué pour obtenir : 
  • une mydriase à visée diagnostique,
  • une mydriase thérapeutique,
  • une mydriase préopératoire.
Elle se distingue des autres présentations déjà commercialisées par une utilisation possible en pédiatrie, chez le prématuré, le nourrisson, l'enfant et l'adolescent, en plus de l'adulte.

En pratique : posologies chez l'adulte et en pédiatrie
Chez l'adulte, la posologie correspond à 1 instillation dans l'oeil, à renouveler si nécessaire après 15 minutes (voire 20 minutes), sans dépasser 3 instillations.

En pédiatrie, NEOSYNEPHRINE FAURE 2,5 % doit être utilisé aux posologies suivantes :
  • Chez le prématuré, le nouveau-né (0 à 27 jours) et le nourrisson (28 jours à 2 ans) :
    • 1 instillation limitée à 1 seule goutte dans l'oeil, sans renouvellement ;
    • chez le nouveau-né et le nourrisson ancien prématuré, une surveillance étroite doit être mise en place durant au moins 30 minutes suivant l'instillation (monitoring cardiorespiratoire et contrôle tensionnel) ;
    • chez les prématurés de poids <= 1500 g, les données disponibles sont limitées.
  • Chez l'enfant (2 à 12 ans) :
    • 1 instillation dans l'oeil ;
    • il n'est généralement pas nécessaire de renouveler l'application.
  • Chez l'adolescent (12 à 18 ans) :
    • si nécessaire, l'instillation sera renouvelée après 15 minutes (voire 20 minutes) ;
    • la dose maximale ne doit pas dépasser 2 instillations.
 
Conseils aux patients
Afin d'éviter les effets systémiques induits par le passage de la phényléphrine dans la circulation générale par les voies lacrymonasales, par la peau et par l'ingestion orale, il est recommandé de :
  • comprimer l'angle interne de l'oeil pendant 1 minute après chaque instillation afin d'occlure les points lacrymaux ;
  • de fermer la paupière ;
  • et d'essuyer l'excédent de collyre qui s'écoule sur la joue afin d'éviter tout risque d'ingestion, surtout chez l'enfant.
En cas de traitement concomitant par un autre collyre, les instillations doivent être espacées de 15 minutes.
 
Identité administrative
  • Boîte unitaire, CIP 3400927909283
  • Boîte de 20, CIP 3400927893162
  • Non remboursable
  • Agrément aux collectivités pour la boîte de 20 unidoses : demande en cours
  • Laboratoire Europhta

Sur Vidal.fr
Se reporter à la monographie VIDAL de NEOSYNEPHRINE FAURE 2,5 % (mise à jour du 20 mai 2015)

Sources : Laboratoire Europhta, ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News