MYCOHYDRALIN 500 mg comprimé vaginal (clotrimazole) : nouveau dosage en prise unique

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 28660 lecteurs


La gamme antifongique MYCOHYDRALIN comporte désormais une nouvelle présentation en prise unique et plus dosée en clotrimazole : MYCOHYDRALIN 500 mg comprimé vaginal.

Cette 
nouvelle spécialité, réservée à l'adulte, est indiquée dans le traitement local des mycoses vaginales à levures sensibles, notamment à Candida.

MYCOHYDRALIN 500 mg comprimé vaginal n'est pas soumis à prescription médicale : sa délivrance doit s'accompagner de conseils appropriés.
Il n'est pas remboursable en ville mais est agréé à l’usage des collectivités et divers services publics
Candida albicans sur lame en milieu de culture RAT (Riz,  Agar et Tween) [image @ Y Tambe sur Wikimedia].

Candida albicans sur lame en milieu de culture RAT (Riz, Agar et Tween) [image @ Y Tambe sur Wikimedia].


MYCOHYDRALIN 500 mg comprimé vaginal est une nouvelle spécialité de clotrimazole, indiquée chez l'adulte dans le traitement local des mycoses vaginales à levures sensibles, notamment à Candida (voir Reco VIDAL "Infections génitales de la femme").
En cas d'atteinte vulvaire associée, il est recommandé de compléter le traitement vaginal par l'application d'une crème au clotrimazole à 1 % sur les lésions.

Cette nouvelle présentation s'ajoute à MYCOHYDRALIN 200 mg comprimé vaginal en boîte de 3. 

Une administration unique, à renouveler si besoin
MYCOHYDRALIN 500 mg comprimé vaginal doit être administré en prise unique, le soir au coucher
Un second comprimé vaginal peut être administré si les symptômes persistent au-delà de 3 jours.
En cas de persistance des symptômes au-delà de 7 jours, la patiente doit être orientée vers le médecin.

En pratique : administration avec ou sans applicateur
Le comprimé vaginal doit être introduit profondément dans le vagin. Les mains doivent être préalablement lavées. La patiente doit être de préférence en position allongée (sur le dos, genoux repliés et écartés).
L'administration du comprimé vaginal peut être réalisée à l'aide d'un applicateur muni d'un piston. Ce dispositif est fourni avec le comprimé vaginal.

Conseils aux patientes
La multiplication du Candida est favorisée par un pH acide. En cas de mycose, il est déconseillé d'utiliser un savon à pH acide.
Les douches vaginales doivent être évitées.

L'utilisation concomitante de MYCOHYDRALIN et de tampons internes ou de spermicides est à éviter en raison du risque d'inactivation de ces derniers. De même, l'utilisation de préservatifs ou de diaphragmes doit être évitée en raison du risque de rupture.

Les rapports sexuels ne sont pas recommandés en cas de mycose vulvo-vaginale, afin de réduire le risque d'infection du partenaire.
Afin d'éviter une recontamination, le traitement du partenaire sexuel pourrait être envisagé.

Surveillance des patientes sous immunosuppresseurs 
Les patientes recevant un traitement par tacrolimus ou sirolimus (immunosuppresseurs indiqués en prévention du rejet de greffe d'organe) doivent faire l'objet d'une attention particulière, en raison du risque de surdosage. En effet, l'utilisation concomitante de clotrimazole peut engendrer une augmentation du niveau plasmatique de ces immunosuppresseurs.  

Identité administrative
  • Boîte de 1 comprimé vaginal avec applicateur, CIP 3400927965814
  • Non remboursable
  • Agrément aux collectivités
  • Laboratoire Bayer Healthcare

Pour aller plus loin 
Arrêté du 3 avril 2015 portant inscription de MYCOHYDRALIN 500 mg comprimé vaginal sur la liste des spécialités agréées à l'usage des collectivités (Journal officiel, 9 avril 2015)
Avis de la Commission de la transparence (18 février 2015)
 

Sources : Laboratoire Bayer HealthCare, J.O. (Journal Officiel), ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-09-12

Archives des Vidal News