Paludisme : décision de police sanitaire prise par l'Agence nationale de sécurité du médicament envers le produit homéopathique « Artémisia »

1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1108 lecteurs


Médecine des voyages

Médecine des voyages

Un certain nombre de centres de vaccinations internationales ont alerté en septembre 2014 la Société de médecine des voyages (SMV) à propos des "recommandations" émises par l'association Bretagne Outdoor, organisatrice du raid "la Sénégazelle". Cette association publie une revue « la Sénégazette » dans laquelle il est écrit de ne pas utiliser les antipaludiques classiques, sources d'effets secondaires, mais de prendre un produit naturel sans danger, « l'Artemisia », en précisant que celui-ci est d'ailleurs recommandé par l'OMS. L'organisateur de la « Sénégazelle » propose même de vendre aux participantes ce produit fabriqué par le laboratoire ORONAT, basé au Luxembourg.

Le conseil d'administration de la SMV a adressé, en novembre 2014, un courrier à l'organisateur et a informé l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) de l'usage de l'Artémisia en prévention du paludisme prôné par cette association.

L'ANSM a publié sur son site, en date du 24 février 2015, une décision de police sanitaire. Cette décision suspend la mise sur le marché à titre gratuit ou onéreux, la distribution, la fabrication, la détention en vue de la vente ou de la distribution à titre gratuit, l'importation, l'exportation et la publicité du produit Artémisia de la société ORONAT et mis à disposition notamment par l'association Bretagne Outdoor jusqu'à la mise en conformité à la réglementation du médicament qui lui est applicable. Cette décision de police sanitaire sera publiée ultérieurement au Journal officiel de la République française.

Il est important d'informer largement les voyageurs sur le mésusage d'Artémisia en prévention ou en traitement du paludisme, produit soutenu sur Internet ou parfois par des homéopathes. La pharmacovigilance signale en 2014 deux cas de neuropaludisme sévère suite à la prise d'Artémisia pour la chimioprophylaxie du paludisme.

La décision de police sanitaire est téléchargeable sur le site de l'ANSM.

Source : l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News