Baclofène : l'utilisation dans les troubles du comportement alimentaire "formellement déconseillée" par l'ANSM

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
4.0
(1 note)
vu par 4930 lecteurs


L'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) met en garde contre l'utilisation du baclofène dans les troubles du comportement alimentaire (TCA) ou dans le cadre de régimes amaigrissants.

L'Agence justifie sa position par l'absence de démonstration de bénéfice dans ces situations et par le risque d'effets indésirables potentiellement graves liés à ce principe actif.
Le baclofène est parfois utilisé, hors AMM et hors RTU, pour tenter de réduire les pulsions boulimiques en cas de TCA (illustration).

Le baclofène est parfois utilisé, hors AMM et hors RTU, pour tenter de réduire les pulsions boulimiques en cas de TCA (illustration).


Une utilisation hors AMM dans les TCA dans l'espoir de réduire les pulsions alimentaires irrépressibles
Le baclofène est parfois conseillé, notamment sur les réseaux sociaux et par certains médecins, aux personnes souffrant de TCA, en particulier en cas de crises de boulimie. L'espoir est de réduire, avec ce médicament, l'aspect "binge" (pulsions irrépressibles de manger en de très grandes quantités), comme il réduit, chez certains patients alcoolo-dépendants, la sensasion de "craving" (pulsion incontrôlée de s'alcooliser massivement après un premier verre).

Mais cet espoir de réduction des troubles avec cette molécule, qui expose également à de possibles effets indésirables, n'est pas encore étayé, ni infirmé, par des études de suffisamment grande ampleur. Et ce même si deux petites études (Broft AI et coll., 2007 et Corwin RL et coll., 2012) montrent des résultats intéressants.

La RTU accordée pour la prise en charge de l'alcoolo-dépendance ne couvre pas une utilisation éventuelle dans les TCA
Le constat de cette utilisation hors AMM (autorisation de mise sur le marché) du baclofène a donc poussé l'ANSM à réagir. "L'utilisation du baclofène dans les troubles du comportement alimentaire ou dans le cadre de régimes amaigrissants n'est pas couverte par l'AMM et n'entre pas dans le cadre de la RTU (recommandation temporaire d'utilisation) relative au traitement de l'alcoolodépendance", souligne l'ANSM dans un communiqué publié le 22 décembre 2014

L'Agence rappelle "le risque de survenue d'effets indésirables potentiellement graves associés à l'utilisation du baclofène" et déconseille donc formellement cette utilisation, ainsi que l'utilisation du baclofène dans toutes autres situations non couvertes par l'AMM ou la RTU. 

A propos du baclofène
Le baclofène (LIORESAL 10 mg, BACLOFENE ZENTIVA 10 mg) est un relaxant musculaire d'action centrale.
Il est indiqué chez l'adulte dans le traitement des contractures spastiques de la sclérose en plaques, des contractures spastiques des affections médullaires (d'origine infectieuse, dégénérative, traumatique et néoplasique) et des contractures spastiques d'origine cérébrale.

Chez l'enfant (6 à 18 ans), le baclofène est indiqué comme traitement symptomatique de :
  • contractures spastiques d'origine cérébrale (infirmité motrice cérébrale infantile, accident cérébrovasculaire, maladie cérébrale néoplasique ou dégénérative) ;
  • spasticité musculaire survenant dans les maladies de la moelle épinière d'origine infectieuse dégénérative, traumatique, néoplasique ou secondaire à une sclérose en plaques, une paralysie spinale spastique, une sclérose latérale amyotrophique, une syringomyélie, une myélite transverse.
Depuis mars 2014, le baclofène dispose d'une autorisation dans le traitement de la dépendance alcoolique dans le cadre d'une RTU.

Pour aller plus loin :
Mise en garde sur l'utilisation hors AMM du baclofène dans les troubles du comportement alimentaire - Point d'Information (ANSM, 22 décembre 2014)
Baclofen for binge eating: an open-label trial, Broft AI e coll., The International journal of eating disorders, décembre 2007
Baclofen reduces binge eating in a double-blind, placebo-controlled, crossover study, Corwin RL et coll., Behavioural pharmacology, septembre 2012

Sur VIDAL.fr : 
Intérêts, efficacité et tolérance du baclofène : le point de vue du Dr Renaud de Beaurepaire
(avril 2014)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-11-23

Archives des Vidal News