Assurance maladie : le nouveau directeur, Nicolas Revel, a pris ses fonctions

Par Jean-Philippe RIVIERE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 2776 lecteurs


Frédéric Van Roekeghem, directeur général de l’Assurance Maladie depuis 10 ans, a quitté ses fonctions.

Pour le remplacer, le président de la République, François Hollande, a nommé Nicolas Revel directeur général de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) et de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (UNCAM) à compter du 17 novembre 2014 (décret paru le 12 novembre).


Frédéric Van Roekeghem : parcours de soins, incitations à l'installation, ROSP…
En 10 ans, Frédéric Van Roekeghem a notamment piloté la réforme du système conventionnel en 2005, réforme qui a tenté de favoriser une "coordination des soins effective" avec, en particulier la préparation du DMP (dossier médical personnel), le développement de parcours de soins coordonnés centrés autour d'un médecin traitant (abandon de l'option "médecin référent"), une approche régionale de la coordination ville-hôpital ou encore des mesures de "responsabilisation des patients" avec, par exemple l'instauration d'une contribution forfaitaire sur les actes médicaux et les actes de biologie fixée à 1 euro, dans la limite d'un plafond annuel de 50 euros.

Ces modifications ont donc été intégrées dans la convention de 2005, qui a elle-même été ensuite modifiée pour introduire des mesures de régulation de la démographie médicale et une augmentation, début 2011, à 23 euros du tarif de la consultation du médecin généraliste, ainsi qu'une incitation financière à la télétransmission et à l'utilisation des services en ligne. Une nouvelle convention a été signée entre l'Assurance Maladie et les syndicats à l'automne 2011 avec, notamment, la mise en place de la Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP) et la poursuite des aides à l'installation en zones sous-dotées.  L'Assurance Maladie s'est également essayée à l'éducation thérapeutique, avec le lancement des programmes SOPHIA diabète et asthme.

Mais si les dépenses de l'Assurance Maladie ont été relativement maîtrisées depuis 10 ans, la désertification médicale continue de progresser. Par ailleurs, les médecins  semblent de plus en plus mécontents de leurs conditions de travail, en particulier en raison des contraintes administratives croissantes (dont une partie sont dues à l'Assurance Maladie). Ces contraintes diminuent la durée du temps consacré aux patients et à la médecine et semblent décourager une partie des professionnels de santé (de moins en moins de jeunes médecins font, par exemple, le choix de s'installer en libéral).

Frédéric Van Roekeghem a donc quitté ses fonctions à un moment délicat, pour rejoindre le monde de l'assurance santé privée (direction de MSH International, filiale du groupe Siaci Saint Honoré spécialisée en assurances santé).

Nicolas Revel : du secrétariat de l'Elysée à l'Assurance Maladie
Nicolas Revel, 48 ans, est le fils de deux personnalités connues des Français : sa mère, Claude Sarraute, est une journaliste devenue célèbre lors de ses participations à des émissions de radio et télévision très populaires. Son père, Jean-François Revel, philosophe et écrivain décédé en 2006, était membre de l'Académie Française et notamment auteur du livre "Le Moine et le philosophe", dialogue avec son autre fils, Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire devenu moine bouddhiste tibétain et porte-parole du Dalaï-Lama.

Diplômé de l'ENA en 1993, Nicolas Revel a travaillé à la Cour des Comptes, puis avec l'ancien maire de Paris Bertrand Delanoë : il a été son porte-parole puis son directeur de cabinet, poste qui lui a permis d'être en contact avec le monde de la santé : il  s'est notamment occupé, selon L'AFP reprise par Les Echos, de la restructuration des hôpitaux de l'AP-HP, des soins aux plus fragiles, des relations avec l'assurance maladie et de la politique de prévention. Le 15 mai 2012, il est nommé secrétaire général adjoint de la présidence de la République et chef du pôle "Politiques publiques" par François Hollande.

Après deux ans à ce poste élyséen, Nicolas Revel est donc nommé à la tête de la CNAMTS et de l'UNCAM en remplacement de Frédéric Van Roekeghem. Il a pris ses fonctions le 17 novembre.

De vastes défis en perspective
Les difficultés de notre de système de santé s'accumulent : déficit chronique dans un contexte de disette budgétaire nationale, désertification médicale croissante, renoncements aux soins des patients en raison des coûts ou des délais d'attente, centralisation hospitalière peu adaptée à l'évolution actuelle de la médecine, etc.

D'autres difficultés s'annoncent pour l'Assurance Maladie, en particulier si la loi de santé est entérinée en l'état : gestion complexe à venir du tiers payant généralisé, reprise et redéploiement d'un "nouveau" DMP centré sur les maladies chroniques, amélioration nécessaire de la coordination entre les professionnels de santé, gestion des nouvelles technologies et de leur impact sur la médecine, etc. 

Les défis qui attendent le nouveau directeur de l'Assurance Maladie, poste souvent présenté comme celui du ministre de la santé "bis", s'annoncent donc nombreux et complexes…

En savoir plus :
Décret du 12 novembre 2014 portant nomination du directeur général de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés, directeur général de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie - M. REVEL (Nicolas), Journal Officiel
Frédéric Van Roekeghem, Nicolas Revel, Claude Sarraute, Jean-François Revel et Matthieu Ricard, fiches Wikipedia
Les relations conventionnelles entre l'assurance maladie et les professions libérales de santé, Cour des Comptes, 16 juillet 2014
Compte-rendu du Conseil des ministres du mercredi 12 novembre 2014, elysee.fr
Nicolas Revel choisi pour diriger l'assurance-maladie, Les Echos, 30 octobre 2014 

Sources : J.O. (Journal Officiel)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-09-12

Archives des Vidal News