KADCYLA (trastuzumab emtansine) : nouveau médicament dans la prise en charge du cancer du sein

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
3.0
(9 notes)
vu par 10996 lecteurs


KADCYLA poudre pour solution à diluer pour perfusion est un nouveau médicament disponible à l'hôpital, indiqué dans le traitement de seconde ligne du cancer du sein HER2 positif métastatique ou localement avancé non résécable.
Son principe actif est le trastuzumab emtansine, un anticorps conjugué composé de trastuzumab lié de façon covalente au DM1, un inhibiteur de microtubules (dérivé de la maytansine). 
Statue d'Aphrodite (cliché @ Ricardo André Frantz sur Wikimedia).

Statue d'Aphrodite (cliché @ Ricardo André Frantz sur Wikimedia).


KADCYLA poudre pour solution à diluer pour perfusion (trastuzumab emtansine), en monothérapie, est indiqué dans le traitement de patients adultes atteints d'un cancer du sein HER2 positif métastatique ou localement avancé non résécable, ayant reçu au préalable du trastuzumab et un taxane, séparément ou en association. Les patients doivent :
  • avoir reçu un traitement antérieur pour la maladie localement avancée ou métastatique ou
  • avoir présenté une progression de la maladie pendant un traitement adjuvant ou dans les six mois suivant sa fin.
Deux présentations de KADCYLA sont disponibles :
  • KADCYLA 100 mg : un flacon à usage unique de 100 mg délivre 5 ml de trastuzumab emtansine à 20 mg/ml après reconstitution ;
  • KADCYLA 160 mg : un flacon à usage unique de 160 mg délivre 8 ml de trastuzumab emtansine à 20 mg/ml après reconstitution.
Ce médicament fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de la santé déclarent tout effet indésirable suspecté.

A propos du trastuzumab emtansine
Le trastuzumab emtansine est un anticorps conjugué qui contient du trastuzumab lié de façon covalente au DM1 :
  • le trastuzumab est un anticorps monoclonal humanisé recombinant de classe IgG1 conçu pour reconnaître et se fixer sur la protéine HER2, qui se trouve en grandes quantités à la surface de certaines cellules cancéreuses. En se fixant sur HER2, le trastuzumab active des cellules du système immunitaire, qui détruisent alors les cellules cancéreuses. Le trastuzumab empêche également HER2 de stimuler la croissance des cellules cancéreuses ;
  • le DM1 est un inhibiteur de microtubules, dérivé de la maytansine.
La conjugaison du DM1 au trastuzumab confère à l'agent cytotoxique une sélectivité pour les cellules tumorales surexprimant HER2, augmentant ainsi la libération intracellulaire de DM1 directement dans les cellules malignes. En se fixant sur la tubuline des cellules cancéreuses, DM1 bloque la formation de ce squelette et empêche ainsi la division et la croissance des cellules cancéreuses, conduisant à terme à la mort cellulaire par apoptose.

Stratégie thérapeutique
Selon l'avis de la Commission de la transparence émis en mars 2014, "KADCYLA, dans son indication actuelle, représente un nouveau traitement de deuxième ligne et au-delà dans le cancer du sein métastatique HER2+".

Posologie et cycle d'administration 
La dose recommandée de trastuzumab emtansine est de 3,6 mg/kg de poids corporel administrée en perfusion intraveineuse toutes les 3 semaines (cycle de 21 jours).
Les patients doivent être traités jusqu'à progression de la maladie ou survenue d'une toxicité inacceptable.

La dose initiale doit être administrée en perfusion intraveineuse de 90 minutes. Les patients doivent être surveillés pendant la perfusion et pendant au moins 90 minutes après la fin de la perfusion initiale pour des symptômes de fièvre, frissons ou d'autres réactions liées à la perfusion. Le site de perfusion doit être étroitement surveillé pour détecter une possible infiltration sous-cutanée pendant l'administration.

Si la perfusion précédente a été bien tolérée, les doses suivantes de trastuzumab emtansine peuvent être administrées en perfusions de 30 minutes. Les patients doivent être surveillés pendant la perfusion et pendant au moins 30 minutes après la fin de la perfusion.

Risque d'erreurs médicamenteuses
Afin d'éviter des erreurs médicamenteuses, il est important de vérifier les étiquettes du flacon afin de s'assurer que le médicament préparé et administré est KADCYLA (trastuzumab emtansine) et non HERCEPTIN (trastuzumab).

En cas d'effets indésirables symptomatiques
Certaines situations peuvent nécessiter une modification de la dose, une interruption temporaire ou l'arrêt du traitement :
  • augmentation des transaminases ;
  • hyperbilirubinémie ;
  • thrombocytopénie ;
  • dysfonctionnement ventriculaire gauche (évaluation de la fraction d'éjection ventriculaire gauche) ;
  • neuropathie périphérique ;
  • pneumopathie interstitielle ou pneumopathie.
Le schéma de réduction de dose et les recommandations en cas d'effets indésirables sont détaillées dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) de KADCYLA.

Contraception chez la femme et chez l'homme
Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement par trastuzumab emtansine et pendant 6 mois après la dernière dose de trastuzumab emtansine. 
Les patients masculins ou leurs partenaires féminines doivent également utiliser une contraception efficace.

Identité administrative
  • Liste I
  • Prescription hospitalière réservée aux spécialistes en oncologie ou aux médecins compétents en cancérologie
  • Surveillance particulière pendant le traitement
  • KADCYLA 100 mg, flacon de 15 ml, CIP 3400958576041
  • KADCYLA 160 mg, flacon de 20 ml, CIP 3400958576102
  • Agrément aux collectivités
  • Laboratoire Roche

Pour aller plus loin
Avis de la commission de la transparence (HAS, 19 mars 2014)
Résumé des caractéristiques du produit de KADCYLA (EMA, 19 décembre 2013)
 

Sources : Laboratoire Roche, J.O. (Journal Officiel), EMA (European Medicines Agency), HAS (Haute Autorité de Santé)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-09-12

Archives des Vidal News