PERJETA (pertuzumab) : nouvelle spécialité dans la prise en charge du cancer du sein métastatique HER2+

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
2.3
(7 notes)
vu par 17432 lecteurs


PERJETA 420 mg solution à diluer pour perfusion IV (intraveineuse) se compose d'un nouveau principe actif, le pertuzumab, un anticorps monoclonal humanisé recombinant, ciblant spécifiquement la protéine HER2.
En association au trastuzumab et au docétaxel, il constitue une nouvelle modalité de prise en charge du cancer du sein métastatique ou localement récidivant non résécable HER2+, en 1re ligne de traitement.
Structure du pertuzumab [à droite] et de la protéine HER2 [à gauche] (@ Takuma-sa, Wikimedia).

Structure du pertuzumab [à droite] et de la protéine HER2 [à gauche] (@ Takuma-sa, Wikimedia).


PERJETA 420 mg solution à diluer pour perfusion IV (pertuzumab) est indiqué en association au trastuzumab et au docétaxel, dans le traitement de patients adultes atteints d'un cancer du sein métastatique ou localement récidivant non résécable HER2 positif, n'ayant pas reçu au préalable de traitement anti-HER2 ou de chimiothérapie pour leur maladie métastatique.
 
PERJETA fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté.
 
Pertuzumab, nouveau principe actif
Le pertuzumab est un nouveau principe actif de la classe thérapeutique des agents antinéoplasiques - anticorps monoclonaux.
Il s'agit d'un anticorps monoclonal humanisé de classe IgG1 produit par une culture de cellules de mammifère (ovaire de hamster chinois), par la technique de l'ADN recombinant.
Le pertuzumab cible spécifiquement le domaine de dimérisation extracellulaire (sous-domaine II) de la protéine récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (HER2). 
En se fixant à HER2, le pertuzumab l'empêche de produire les signaux qui favorisent la croissance des cellules cancéreuses. L'inhibition des voies de signalisation intracellulaire ligand-dépendantes par deux voies majeures d'activation, la voie MAP (mitogen-activated protein) kinase et la voie PI3K (phosphoinositide 3-kinase), conduit respectivement à un arrêt de la prolifération cellulaire et à une apoptose
Le pertuzumab intervient également comme médiateur de la cytotoxicité cellulaire anticorps-dépendante (ADCC).
 
Alors que PERJETA administré seul a inhibé la prolifération des cellules tumorales humaines, l'association de PERJETA et du trastuzumab (HERCEPTIN) a renforcé significativement l'activité antitumorale dans des modèles de xénogreffe surexprimant HER2.
 
Place dans la stratégie thérapeutique
En cas de surexpression tumorale du HER2, le traitement de 1ère ligne recommandé est le trastuzumab, en association à un taxane (paclitaxel ou au docétaxel) et ceci indépendamment du statut hormonal.

Dans son avis du 24 juillet 2013, la Commission de transparence indique qu'"au regard du traitement conventionnel et compte tenu d'un bénéfice démontré sur la survie sans progression, PERJETA en association au trastuzumab et au docétaxel constitue une nouvelle modalité de prise en charge du cancer du sein métastatique HER2+ en première ligne de traitement."
 
Statut tumoral HER2 : à définir au préalable
Les patients traités avec PERJETA doivent présenter un statut tumoral HER2 positif, défini par un score 3+ par immunohistochimie (IHC) et/ou un ratio supérieur ou égal à 2,0 par hybridation in situ (HIS), déterminé par une méthode validée. Afin d'assurer des résultats précis et reproductibles, le test HER2 doit être réalisé dans un laboratoire spécialisé, qui peut garantir la validation des méthodes de test. 
 
PERJETA en pratique : manipulation et administration
PERJETA est administré uniquement en perfusion intraveineuse
Le flacon ne doit pas être agité. La totalité de la solution à diluer du flacon doit être mélangée et diluée dans une poche pour perfusion en PVC ou en polyoléfine sans PVC contenant 250 ml de solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %) pour perfusion.
Après dilution, 1 ml de solution contient 3,36 mg de pertuzumab (840 mg/250 ml) pour la dose initiale et 1,68 mg de pertuzumab (420 mg/250 ml) pour la dose d'entretien.
La poche doit être doucement retournée pour mélanger la solution afin d'éviter la formation de mousse.
 
Le traitement par PERJETA doit être uniquement initié sous la surveillance d'un médecin expérimenté dans l'administration d'anticancéreux. 
PERJETA doit être administré par un professionnel de santé prêt à prendre en charge des réactions anaphylactiques et dans un environnement où un équipement complet de réanimation est immédiatement disponible.
 
Schéma posologique
La dose de charge initiale recommandée est de 840 mg administrée en perfusion intraveineuse de 60 minutes, suivie toutes les 3 semaines de 1 dose d'entretien de 420 mg administrée sur une période de 30 à 60 minutes.
Lorsque PERJETA est administré avec :
  • le trastuzumab : la dose de charge initiale recommandée du trastuzumab est de 8 mg/kg de poids corporel administrée en perfusion intraveineuse, suivie toutes les 3 semaines d'une dose d'entretien de 6 mg/kg de poids corporel ;
  • le docétaxel : la dose initiale recommandée du docétaxel est de 75 mg/m², cette dose étant ensuite administrée toutes les 3 semaines. La dose de docétaxel peut être augmentée à 100 mg/m² lors des cycles suivants si la dose initiale est bien tolérée.
PERJETA et le trastuzumab peuvent être administrés dans n'importe quel ordre.

Lorsque le patient reçoit du docétaxel, celui-ci doit être administré après PERJETA et le trastuzumab.

Une période d'observation de 30 à 60 minutes est recommandée après chaque perfusion de PERJETA et avant le début des perfusions suivantes de trastuzumab ou de docétaxel.
 
Les patients doivent être traités avec PERJETA jusqu'à progression de la maladie ou survenue d'une toxicité inacceptable.
 
Conservation : au réfrigérateur
PERJETA doit être conservé au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C), dans son emballage extérieur à l'abri de la lumière. Il ne doit pas être congelé.
Après dilution, PERJETA doit être administré immédiatement. La stabilité physique et chimique du médicament après dilution a été démontrée pendant 24 heures à 30 °C. D'un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement. S'il n'est pas utilisé immédiatement, les conditions et les durées de conservation après dilution et jusqu'à l'utilisation sont sous la responsabilité de l'utilisateur et ne doivent normalement pas dépasser 24 heures entre 2°C et 8°C, sauf si la dilution a été effectuée sous conditions d'asepsie contrôlées et validées.
PERJETA est à usage unique.
 
Identité administrative
  • Liste I
  • Surveillance particulière pendant le traitement
  • Prescription réservée aux spécialistes et services de cancérologie ou d'oncologie médicale
  • Réservé à l'usage hospitalier
  • Flacon en verre de 14 ml, CIP 3400958463396, UCD 3400893951064
  • Agrément aux collectivités
  • Laboratoire Roche
 
Sources et ressources complémentaires

Sources : J.O. (Journal Officiel), EMA (European Medicines Agency), HAS (Haute Autorité de Santé), ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-07-18

Archives des Vidal News