RULID 100 mg comprimé pelliculé (roxithromycine) : arrêt de commercialisation

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 3041 lecteurs


La commercialisation de l'antibiotique RULID 100 mg comprimé pelliculé (roxithromycine) est arrêtée.
La roxithromycine est un antibiotique de la classe des macrolides (image : © Yikrazuul, Wikimedia).

La roxithromycine est un antibiotique de la classe des macrolides (image : © Yikrazuul, Wikimedia).


La commercialisation de RULID 100 mg comprimé pelliculé (roxithromycine, macrolide) est arrêtée, a indiqué le laboratoire Sanofi.
Ce médicament qui faisait l'objet d'une rupture de stock ne sera donc pas remis à disposition.
RULID 100 mg comprimé pelliculé était utilisé chez l'enfant de 24 à 40 kg (1 comprimé à 100 mg matin et soir).

Les autres dosages de RULID, 50 mg en comprimé sécable pour suspension buvable et 150 mg en comprimé enrobé, ne sont pas concernés et restent disponibles, de même que les génériques de RULID 100 mg comprimé pelliculé.
 
Pour mémoire
Les indications de RULID procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la roxithromycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles :
  • angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêtalactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé ;
  • sinusites aiguës. Compte tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêtalactamine est impossible ;
  • surinfections des bronchites aiguës ;
  • exacerbations des bronchites chroniques ;
  • pneumopathies communautaires chez les sujets :
    • sans facteurs de risques,
    • sans signes de gravité clinique,
    • en l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique ;
En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués, quels que soient la gravité et le terrain ;
  • infections cutanées bénignes : impétigo, impétigénisation des dermatoses, ecthyma, dermohypodermite infectieuse (en particulier érysipèle), érythrasma ;
  • infections génitales non gonococciques.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Sources : Laboratoire sanofi aventis France

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-11-16

Archives des Vidal News