EPREX 2 000 UI/ml, 4 000 UI/ml et 10 000 UI/ml solutions injectables : évolution du schéma posologique

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
3.3
(4 notes)
vu par 878 lecteurs


EPREX 2 000 UI/ml, 4 000 UI/ml et 10 000 UI/ml solutions injectables (époétine alfa) disposent d'un nouveau schéma posologique au cours de la phase d'entretien du traitement de l'anémie symptomatique chez les patients adultes insuffisants rénaux non encore dialysés.
Structure moléculaire en 3D de l'érythopoïétine (© Wikimédia).

Structure moléculaire en 3D de l'érythopoïétine (© Wikimédia).


Le schéma posologique des spécialités EPREX 2 000 UI/ml, 4 000 UI/ml et 10 000 UI/ml solutions injectables (époétine alfa) évolue pour les patients adultes insuffisants rénaux non encore dialysés.
 
Chez ces patients, lorsque la voie intraveineuse n'est pas encore disponible, EPREX peut être administré par voie sous-cutanée.
Le traitement est divisé en deux phases, une phase correctrice et une phase d'entretien :
 
  • Lors de la phase correctrice, la posologie initiale est de 50 UI/kg 3 fois par semaine, suivie si nécessaire d'une augmentation des doses de 25 UI/kg (3 fois par semaine) jusqu'à atteindre le but désiré (par paliers d'au moins 4 semaines).
  • Lors de la phase d'entretien, un nouveau schéma posologique est disponible, selon lequel EPREX peut être administré 3 fois par semaine et, dans le cas d'une administration par voie sous-cutanée, 1 fois par semaine ou 1 fois toutes les 2 semaines.
Une adaptation appropriée de la dose et de l'intervalle d'administration devra être réalisée pour maintenir l'hémoglobine au taux désiré : hémoglobine entre 10 et 12 g/dl (6,2-7,5 mmol/l). Une prolongation de l'intervalle d'administration peut nécessiter une augmentation de la dose. 
La posologie maximale ne devrait pas excéder 150 UI/kg 3 fois par semaine, 240 UI/kg (jusqu'à un maximum de 20 000 UI) une fois par semaine, ou 480 UI/kg (jusqu'à un maximum de 40 000 UI) une fois toutes les deux semaines.

Pour mémoire
EPREX 2 000 UI/ml, 4 000 UI/ml et 10 000 UI/ml solutions injectables sont indiqués dans les cas suivants :
  • Traitement de l'anémie symptomatique associée à une insuffisance rénale chronique (IRC) chez l'adulte et l'enfant :
    • traitement de l'anémie secondaire à une insuffisance rénale chronique chez les enfants et les patients adultes hémodialysés et les patients adultes en dialyse péritonéale ;
    • traitement de l'anémie sévère d'origine rénale accompagnée de symptômes cliniques chez les patients adultes insuffisants rénaux non encore dialysés.
  • Traitement de l'anémie et réduction des besoins transfusionnels chez les patients adultes traités par chimiothérapie pour des tumeurs solides, des lymphomes malins ou des myélomes multiples et à risque de transfusion en raison de leur état général (par exemple état cardiovasculaire, anémie préexistante au début de la chimiothérapie).
  • EPREX peut être utilisé pour augmenter les dons de sang autologue chez des malades participant à un programme de transfusions autologues différées. L'utilisation dans cette indication doit tenir compte du risque accru d'accidents thromboemboliques. Le traitement est indiqué chez les malades présentant une anémie modérée (Hb : 10 à 13 g/dl, soit 6,21 à 8,07 mmol/l) et sans carence martiale, s'il n'existe pas ou peu de méthodes d'épargne du sang lorsqu'une intervention chirurgicale programmée importante nécessite de grandes quantités de sang (4 unités de sang ou plus chez les femmes et 5 unités de sang ou plus chez les hommes).
  • EPREX peut être utilisé pour réduire l'exposition aux transfusions de sang homologue chez les patients adultes, sans carence martiale, devant subir une intervention chirurgicale orthopédique majeure programmée, ayant un risque présumé important de complications transfusionnelles. L'utilisation devra être réservée aux patients ayant une anémie modérée (par exemple Hb : 10 à 13 g/dl), qui n'ont pas accès à un programme de prélèvement autologue différé et chez lesquels on s'attend à des pertes de sang modérées (900 à 1800 ml).
Les bonnes pratiques de gestion du sang doivent toujours être appliquées dans le contexte chirurgical.
 
Sources et ressources complémentaires
Monographie VIDAL d'EPREX

Sources : Laboratoire Janssen, ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2020-07-02

Archives des Vidal News