Accompagnement des patients sous AVK : le début des entretiens pharmaceutiques est officiel

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
4.0
(1 note)
vu par 4133 lecteurs


Attendu depuis plusieurs mois par les pharmaciens d'officine, l'arrêté permettant l'organisation des entretiens pharmaceutiques pour l'accompagnement des patients sous anticoagulants oraux vient d'être publié au Journal officiel.
L'information du patient doit être renforcée pour qu'il s'approprie son traitement.

L'information du patient doit être renforcée pour qu'il s'approprie son traitement.


Afin de promouvoir les missions de Santé publique des pharmaciens, la convention pharmaceutique signée le 4 avril 2012 entre les syndicats de pharmaciens et l'Assurance maladie avait prévu de confier aux officinaux des nouvelles missions rémunérées d'accompagnement et de conseil auprès des patients chroniques. Premier objectif concret, la lutte contre la iatrogénie médicamenteuse liée au anticoagulants oraux. 
 
Un avenant très attendu
Restait néanmoins à organiser les relations entre la profession et l'Assurance maladie. C'est chose faite avec la publication au Journal officiel du 27 juin 2013 d'un avenant précisant les modalités de mise en place des entretiens pharmaceutiques auprès des patients traités par anticoagulants oraux. La parution de ce texte marque le coup d'envoi de cette nouvelle mission d'accompagnement. Les pharmaciens d'officine peuvent désormais s'engager dans cette démarche et être rémunérés pour ce travail.
 
Des anticoagulants oraux aux AVK
En fait, "compte tenu de l'absence de référentiels relatifs au bon usage des nouveaux anticoagulants oraux", l'accompagnement qui se traduit sous forme d'entretiens pharmaceutiques ne s'applique pour l'instant qu'aux patients traités par AVK (antivitamine K) et qui désirent participer à ce programme. 

Le programme sera étendu ultérieurement aux nouveaux anticoagulants oraux lorsque les référentiels ou recommandations de bon usage auront été publiés par les autorités sanitaires. 
 
Selon l'avenant, les patients éligibles sont "ceux sous traitement au long cours par AVK pour une durée consécutive, prévisible ou effective, supérieure ou égale à 6 mois".

Il est précisé que les patients ont le choix d'adhérer ou non au dispositif d'accompagnement  et la liberté de choix du pharmacien qui les accompagne.
 
Une nouvelle mission rémunérée
L'objectif des entretiens pharmaceutiques est de renforcer l'information du patient afin qu'il s'approprie son traitement, et d'améliorer l'observance. Dans le cadre de ces entretiens, la prescription médicale n'est pas modifiée.

Le pharmacien intégrant le dispositif d'accompagnement des patients sous AVK peut bénéficier d'une rémunération forfaitaire sur objectif, "dès lors qu'il réalise au moins 2 entretiens pharmaceutiques au cours de l'année civile de référence ou au moins un entretien si l'adhésion intervient à compter du second semestre de l'année".
Le montant de cette rémunération fixé par la Convention du 4 avril 2012 est de 40 euros par an et par patient

L'avenant précise que la déclaration de réalisation des entretiens doit être effectuée par télétransmission.
Le versement de la rémunération à l'officine est effectuée "au cours du premier trimestre de l'année n+1, sur la base des entretiens pharmaceutiques réalisés au cours de l'année n et déclarés par le pharmacien".
 
Un guide et une fiche de suivi
Deux documents en annexe de l'avenant permettent en outre de clarifier les objectifs et le déroulement de l'entretien pharmaceutique sur les AVK. 

Le guide d'accompagnement des patients, élaboré à partir des référentiels de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), constitue un outil de travail pour le pharmacien. Ce document rappelle le contexte ayant conduit à renforcer l'accompagnement des patients sous anticoagulants oraux.
Il précise également les notions (principe du traitement, surveillance biologique, complications et interactions, environnement du patient) qu'il convient d'aborder au cours de l'entretien avec le patient.

Au cours de trois entretiens pharmaceutiques prévus, le pharmacien doit remplir une fiche de suivi patient. Le pharmacien doit indiquer sur cette fiche une appréciation concernant la compréhension et l'appropriation par le patient des différentes notions abordés, selon un barème d'évaluation précis (acquis, partiellement acquis, non acquis).
 
Sources et ressources complémentaires 

Sources : J.O. (Journal Officiel)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News