La révision 2013 des recommandations sanitaires pour les voyageurs est parue

Par Jean-Philippe RIVIERE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 537 lecteurs


Le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) consacré aux recommandations sanitaires pour les voyageurs, à l’attention des professionnels de santé, est paru. Il comporte plusieurs nouveautés et est plus facile à consulter, ce qui devrait faciliter le travail de conseil des médecins.  
Les recommandations 2013 comportent plusieurs nouveautés médicales. Leur présentation a également été revue.

Les recommandations 2013 comportent plusieurs nouveautés médicales. Leur présentation a également été revue.


Vaccination : 3 nouveautés
Le BEH rappelle tout d'abord qu'"un grand nombre de maladies liées aux voyages peuvent être prévenues par une vaccination".

Les schémas vaccinaux sont présentés par ordre alphabétique, avec des cartes de zones de circulation de l'agent infectieux.

Les changements par rapport à l'édition précédente sont :
  1. Un nouveau schéma vaccinal contre la rage, en conformité avec les recommandations de février 2013 du  Haut Conseil de la santé publique (HCSP) : en pré-exposition, " les doses de rappel de vaccin antirabique ne sont plus nécessaires chez les personnes vivant ou se rendant dans des zones à haut risque qui ont reçu une série primaire complète d'injections prophylactiques".
  2. La vaccination contre l'encéphalite japonaise est désormais possible chez l'enfant : "l'AMM a été octroyée le 1er février 2013 chez les enfants à partir de l'âge de 2 mois. Les recommandations du Haut Conseil de la santé publique sont en cours", précise le BEH.
  3. Les schémas vaccinaux des vaccins adaptés en fonction du nouveau calendrier vaccinal : les recommandations sanitaires du BEH intègrent les modifications incluses dans le calendrier vaccinal 2013
Le BEH mentionne également l'arrivée prochaine d'un nouveau vaccin contre le méningocoque B, ce "qui va clarifier les indications".

Deux nouveaux traitements pour la prise en charge du paludisme
LE BEH rappelle que 3510 cas de paludisme d'importation sont survenus en 2012 en France métropolitaine (diminution de 1,3 % par rapport à 2011). Dans 95,8 % des cas, les pays de contamination sont situés en Afrique subsaharienne, ce qui explique que 78 % des cas surviennent chez des personnes d'origine africaine.

En termes de chimioprophylaxie, outre la mise à disposition d'informations pays par pays, le BEH souligne que "le passage de Madagascar parmi les pays du groupe 3 du paludisme fait maintenant de toute l'Afrique subsaharienne une zone de multirésistance".

En ce qui concerne le traitement, un avis émis par HCSP en février 2013 a recommandé l'artésunate injectable comme traitement de première intention des formes graves du paludisme chez l'enfant et l'adulte (traitement disponible dans le cadre d'une ATU nominative délivrée par l'ANSM). Autre nouveauté, la mise sur le marché du Dihydroartémisinine-pipéraquine (EURARTESIM), indiqué dans le traitement du paludisme non compliqué causé par Plasmodium falciparum chez l'adulte, l'enfant et le nourrisson âgé de 6 mois ou plus et pesant 5 kg ou plus.

Parmi les autres risques, le soleil fait son apparition
Le BEH consacre les chapitres suivants de ses recommandations aux maladies transmises par les moustiques (en sus du paludisme), aux risques liés aux piqûres d'autres insectes, aux risques liés à l'alimentation et au péril fécal, aux problèmes pouvant survenir dans les transports, durant des soins, tatouages, piercings, aux risques liés aux comportements sexuels et aux risques environnementaux.

Parmi ces derniers, le BEH souligne pour la première fois l'importance de la protection solaire, adaptée au phototype (de roux à noir), et informe sur les autres mesures de protection nécessaires, comme le port de "lunettes de soleil à verres filtrant norme CE, de préférence CE3 ou CE4".

Attention aux risques exacerbés dans certaines catégories de population
Le BEH consacre une partie "croissante" de ses recommandations aux voyageurs à risques particuliers : enfants, femmes enceintes, personnes âgées, atteintes d'affections chroniques, infectées par le VIH et immunodéprimées.

En ce qui concerne la trousse à pharmacie, le BEH précise bien sûr qu'"il n'existe pas de trousse à pharmacie type. Sa composition est à adapter en fonction du voyage". Suit néanmoins une liste de médicaments et produits conseillés pouvant servir de base à la composition de cette trousse.

Enfin, ces recommandations sanitaires se terminent par des informations sur les aspects administratifs des voyages, avec des liens utiles et des conseils.

Vous pouvez télécharger l'intégralité de ces recommandations (28 pages) en cliquant ici, et les visualiser ci-dessous :

 


Jean-Philippe Rivière

Source : "Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2013 (à l'attention des professionnels de santé)", BEH n°22-23/2013, 4 juin 3013
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-09-12

Archives des Vidal News