Lutte contre le tabagisme et e-cigarette : les mesures annoncées par Marisol Touraine

Par Jean-philippe RIVIERE -
1
2
3
4
5
3.5
(2 notes)
vu par 1340 lecteurs


A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé de nouvelles mesures pour tenter d’endiguer le tabagisme en France, responsable de 73 000 décès par an. Des mesures qui concernent également la cigarette électronique, dont l’usage se répand en France et qui a fait l’objet d’un récent rapport de l’Office français de prévention du tabagisme.
L'encadrement de l'utilisation de l'e-cigarette fait partie des mesures annoncées par Marisol Touraine.

L'encadrement de l'utilisation de l'e-cigarette fait partie des mesures annoncées par Marisol Touraine.


Alerter davantage les femmes enceintes
En France, 17, 1 % des femmes enceintes fument pendant la grossesse, selon les chiffres du Rapport européen sur la santé périnatale 2010, coordonné par l'Inserm et publié le 27 mai 2013.
 
Un chiffre élevé en comparaison d'autres pays européens (8,5 % en Allemagne, 6,2 % aux Pays-Bas, 12 % en Grande Bretagne, 7 % en Norvège, etc.). Seules les futures mères écossaises fument davantage (19 %) que les françaises…
 
Marisol Touraine souhaite que chaque paquet de cigarettes, avant l'été 2014, porte un logo pour alerter les femmes enceintes (comme c'est sur les bouteilles de vin), afin de tenter, en sus des mesures de sensibilisation déjà existantes, d'atteindre l'objectif "zéro tabac pendant la grossesse". 
 
Inciter les jeunes à arrêter de fumer le plus tôt possible
En 2010, 9 % des jeunes Français ont déjà fumé à 11 ans, 25 % à 13 ans et plus de 55 % à 15 ans, selon le rapport 2013 "Drogues et addictions, données essentielles", publié par l'OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies).
 
Ces chiffres traduisent un tabagisme précoce et persistant, malgré l'interdiction de vente aux mineurs, la présence systématique d'avertissements sanitaires et d'images dissuasives, sans parler des nombreuses campagnes de communication, en particulier celles de l'Inpes.
 
"Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 contiendra une mesure pour relever le défi du sevrage et inciter les jeunes fumeurs à arrêter le plus tôt possible", annonce Marisol Touraine. Cela pourrait signifier une meilleure prise en charge financière des produits de sevrage et de l'accompagnement.

La ministre de la santé souligne aussi que "les jeunes et les fumeurs souhaitant arrêter sont les cibles prioritaires" du premier volet de la campagne de l'Inpes pour 2013, lancé à l'occasion de cette journée mondiale sans tabac (cf. un des visuels ci-contre).
 
Encadrer davantage l'utilisation de la e-cigarette
Marisol Touraine a décidé d'étendre aux e-cigarette (cigarettes électroniques) des mesures aujourd'hui appliquées au tabac  :
  • L'interdiction de la publicité s'applique dès maintenant et sans disposition nouvelle. Une circulaire précisera les modalités de cette interdiction.
  • L'interdiction de la vente aux mineurs sera mise en œuvre dès que possible par la loi et au plus tard dans la prochaine loi de santé publique.
 
Marisol Touraine est également favorable à l'interdiction de "vapoter" (terme désignant l'inhalation de la vapeur de l'e-cigarette) dans les lieux publics où il est d'ores et déjà interdit de fumer. Le gouvernement saisira sans délai le Conseil d'Etat pour que les possibilités juridiques de cette interdiction soient précisées.
 
Focus : qu'est-ce qu'une e-cigarette ?
Une e-cigarette, à usage unique ou réutilisable, comprend en général :
  • une batterie, rechargeable par câble USB ou chargeur,
  • une cartouche remplie de liquide (ou "e-liquide") , qui contient du propylène glycol ou du glycérol, des arômes (goût de tabac, de fruits, de coca-cola, réglisse, menthe, caramel, etc.) et colorants. La nicotine n'est pas toujours présente
  • un "atomiseur" qui permet de vaporiser le e-liquide lors de l'usage
  • un embout d'un côté, une diode rouge ou bleue de l'autre (non systématique)
 
En mai 2012, environ 3 millions de Français avaient déjà essayé la cigarette électronique et environ 500 000 l'utilisaient régulièrement, selon le rapport de l'Office de prévention du tabagisme sur l'e-cigarette remis à la ministre de la santé le mai 2013.
 
L'e-cigarette est-elle dangereuse ?
Toujours selon ce rapport, les premières analyses sur la composition de la "vapeur" sont plutôt rassurantes, avec très peu de polluants détectés et une "absence de cancérogène connu à des taux significatifs". "Les 6 polluants mesurables le sont à des concentrations bien moindres que dans la fumée de cigarette", précise le rapport (p.61).
 
Chez le fumeur dépendant au tabac (ce qui est le cas de la plupart des fumeurs), le remplacement de la cigarette par la e-cigarette "devrait en théorie contribuer à une réduction des risques et des dommages".
 
Néanmoins le Pr Dautzenberg, qui a dirigé la rédaction du rapport, a rappelé que les risques sanitaires qui lui sont liés sont encore méconnus : dépendance, toxicité, efficacité à long terme sur l'arrêt du tabagisme, effets secondaires éventuels en cas d'usage prolongé.
 
Des études sur sa possible toxicité et son impact sur le sevrage permettront d'en savoir plus à l'avenir mais, en attendant, force est de constater que son usage se répand, probablement aux détriments d'autres moyens d'aide au sevrage.
 
En conclusion, sous forme d'interrogations...
Les mesures restrictives annoncées par Marisol Touraine, qui comprennent aussi la création de nouveaux espaces publics sans tabac et une prochaine augmentation du prix du tabac, endigueront-elles le tabagisme chez la femme enceinte et les jeunes ? Diminueront-elles l'usage de l'e-cigarette, au risque de diminuer son éventuelle efficacité dans l'aide au sevrage tabagique ? Ou, au contraire, ces mesures permettront-elles d'encadrer son usage pour pérenniser son utilité potentielle ?
 
Par ailleurs, interdire l'usage de l'e-cigarette aux mineurs ne risque-t-il pas de rendre son usage attractif (transgression de l'interdit), comme nous pouvons le constater pour la cigarette et le cannabis depuis des décennies en France ?
 
N'hésitez pas à commenter ci-dessous ces annonces ministérielles, notamment si vous avez déjà été interrogés en consultation sur l'éventuelle utilité de l'e-cigarette pour arrêter de fumer.
 
Jean-Philippe Rivière
 
Sources et ressources complémentaires :
- "The European Perinatal Health Report 2010", rendu public en mai 2013
- "Drogues et addictions, données essentielles", Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), mai 2013
- "Journée mondiale sans tabac 2013 : le dispositif du 31 mai", Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), mai 2013
- "Rapport et avis d'experts sur l'e-cigarette", avec le soutien de la Direction générale de la santé, Office de prévention du tabagisme (OFT), mai 2013. Le schéma de l'e-cigarette présent dans l'article provient de ce rapport. 
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-11-16

Archives des Vidal News